Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Carburants alternatifs : le projet de directive approuvé par le Coreper

Energie  |    |  Pierre Emmanuel Bouchez  |  Actu-Environnement.com

Le comité des représentants permanents (Coreper) des Etats-membres de l'UE a entériné le 26 mars 2014 l‘accord trouvé entre le Conseil et le Parlement européens concernant une directive relative au déploiement d'une infrastructure pour carburants de substitution en Europe.

"Cette directive vise à minimiser la dépendance aux énergies fossiles du secteur des transports et à atténuer leurs impacts sur l'environnement, assurant ainsi le développement des infrastructures de fourniture des carburants alternatifs et la mise en œuvre de spécifications techniques communes à l'ensemble de l'UE", indique Michalis Chrisochoidis, ministre grec des Infrastructures, du transport et des réseaux, dans le cadre de la présidence grecque.

Les Etats membres devront élaborer le cadre juridique et politique national nécessaire au développement du secteur. La cohérence de ces dispositifs nationaux sera assurée par la Commission. Dans le même esprit de coordination des efforts, la mise en place de standards techniques communs afin d'assurer l'interopérabilité des points de réapprovisionnement est également prévue.

Des objectifs minimums seront également fixés. Les Etats membres devront ainsi installer assez de points de recharge pour les voitures électriques (environ un pour dix voitures) avant fin 2020. Concernant les bateaux électriques, des équipements de recharge seront disponibles dans les ports du réseau de transport transeuropéen (RTE-T). Des mesures semblables sont également prévues pour l'hydrogène, le gaz naturel liquide ou le gaz compressé.

Créer un réseau de réapprovisionnement en carburant propre est crucial pour développer l'ensemble du secteur (électricité, hydrogène ou gaz naturel). Le but est donc de lutter contre les freins qui empêchent le développement de l'usage des véhicules fonctionnant aux carburants de substitution, à des prix compétitifs.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Multitec® 540 : analyseur multigaz mobile CH4, CO2, O, H2S, CO SEWERIN