Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Hausse du coût de traitement des déchets, selon Amorce

Déchets  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

D'après une enquête réalisée auprès de ses adhérents, l'association Amorce signale une hausse des coûts de traitement des déchets en 2020 et pour 2021. Sur les 85 répondants à son enquête, représentant 25 millions d'habitants, 77 % d'entre eux déclarent que leurs coûts de gestion des déchets vont augmenter en 2021. Parmi eux, 60 % estiment que cette hausse sera supérieure à 5 %, pour un service public de gestion des déchets (SPGD) qui s'élève à 10 milliards euros chaque année au niveau national.

Si l'année 2020 a surtout été marquée par la crise Covid, provoquant notamment un effondrement du prix des matières issues du recyclage, ce n'est que l'un des nombreux facteurs qui expliqueraient cette hausse : 63 % des collectivités déclarent que la hausse de la TGAP est le premier facteur de hausse des coûts du SPGD. Un résultat qui pousse l'association Amorce à réitérer son opposition à cette hausse de la fiscalité déchets qui touche l'enfouissement alors que les metteurs sur le marché des déchets sans filière de valorisation ne sont pas visés : « On ne pourra tenir longtemps, car au fil des années, on a sorti des directives et des lois qui ne vont que dans le sens d'une inflation du coût de la collecte et des traitements. On a oublié l'esprit de la responsabilité du producteur », résume Gilles Vincent, président d'Amorce.

Pour répondre à cette hausse des coûts, la plupart des adhérents d'Amorce pense les répercuter : 54 % des répondants prévoient d'augmenter leur fiscalité locale, 33 % prévoient de compenser la hausse des coûts en puisant dans le budget de la collectivité. Seuls 13 % indiquent qu'aucun ajustement ne sera nécessaire.

Réactions1 réaction à cet article

 

Ca sent l'enfumage d'opportunité, les matières de récup augmentent en valeur et rattrappent la perte due à la covid.
Reste un truc stupide, ce qui concerne l'electroménager et multimédia pourquoi ne pas les proposer à 1€ le kg aux acheteurs éventuels, nous n'avons pas à faire l'aumône et se faire taxer par derrière, tout comme les déchets verts, s'ils sont si essentiels au fonctionnement des centrales d'épuration, reste à indemniser la déchetterie.

pemmore | 08 juin 2021 à 14h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Mistral+ Top Speed : solution pour le tri des papiers et films plastiques Pellenc ST