Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Création d'un Conseil national de l'hydrogène pour structurer les échanges entre l'État et les industriels

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Ce lundi 11 janvier, les ministères de la Transition écologique, de L'Économie, des Finances et de la Relance, de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, et de l'Industrie ont annoncé l'installation du Conseil national de l'hydrogène. Cette instance doit permettre d'assurer une mise en œuvre efficace de la Stratégie nationale pour le développement de l'hydrogène décarboné. Cette stratégie, publiée en septembre 2020, prévoit d'investir 7 milliards d'euros d'ici 2030, dont 2 milliards d'euros d'ici 2022 dans le cadre de France Relance.

Le Conseil national de l'hydrogène « aura pour rôle de structurer les échanges entre l'État et les parties prenantes de la mise en œuvre de la stratégie, en particulier les filières industrielles ». Il sera aussi chargé de mesurer le bon déroulement des actions prévues pour identifier, le cas échéant, les éventuels freins.

Sa première réunion se tiendra dans le courant du mois de janvier. Elle permettra notamment de faire un point d'étape sur la construction et le calendrier du Projet important d'intérêt européen commun (PIIEC) qui doit être mis en œuvre en 2021, conformément au manifeste signé en décembre dernier par 23 États membres de l'Union européenne.

Ce nouveau conseil fonctionnera dans le cadre du Conseil national de l'industrie (CNI) et associera les Régions de France. L'instance sera coprésidée par Patrick Koller, directeur général de Faurecia et représentant du Comité stratégique de filière (CSF) Automobile, et Benoît Potier, président-directeur général d'Air Liquide. Sa composition a été proposée aux ministres par Alexandre Saubot, vice-président du CNI, qui y participe lui aussi.

Outre ces trois membres, le Conseil national de l'hydrogène, comprend Philippe Boucly, président de France Hydrogène, Laurent Carme, directeur général de McPhy, Frédéric Chalmin, directeur général de KemOne (représentant du CSF Chimie et Matériaux), Philippe Darmayan, président d'ArcelorMittal France (représentant du CSF Mines et Métallurgie), Jean-Brice Dumont, directeur exécutif d'Airbus (représentant du CSF Aéronautique), Gabrielle Gauthey, directrice générale du Carbon Neutrality Business de Total, Hervé Guillou, président du CSF Industriels de la mer, François Jacq, administrateur Général du CEA, Jean-Bernard Lévy, président-directeur général d'EDF, Catherine MacGregor, directrice générale d'Engie, Henri Poupart-Lafarge, président-directeur général d'Alstom (représentant du CSF Ferroviaire), Guy Sidos, président-directeur général de Vicat (représentant du CSF Construction) et Pierre Verzat, président de Syntec ingénierie.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Prosonic Flow B 200 : débitmètre ultrasonique Biogaz Endress+Hauser