Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Dastri mise sur les médecins pour atteindre son objectif de collecte

Déchets  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Après la mise en place d'un réseau pour récupérer les déchets d'activité de soins à risques infectieux en avril 2014, l'éco-organisme Dastri compte s'appuyer sur les médecins pour atteindre l'objectif du cahier des charges de 60% de collecte à la fin de son agrément en 2016. En octobre 2014, l'éco-organisme affichait un taux de collecte de 30% du gisement estimé. Aujourd'hui, l'objectif est quasi atteint, reste à le consolider : la moyenne nationale est aujourd'hui de 57%, selon l'éco-organisme.

   
Les variations de taux de collecte sont liées aux saisons estivales, aux programmation des tournées propres à chaque opérateur ou aux aléas par exemple climatiques lors des opérations (reprogrammation de tournée) © DASTRI
 
   
Les raisons de la progression de ces six derniers mois ? "Six mois cela correspond à un tiers de la vie de Dastri, ce n'est pas si court, pointe Laurence Bouret, déléguée générale de Dastri. Plusieurs éléments qui expliquent cette progression : tout d'abord, le nombre de point de collecte opérationnel est passé de 5.000 à 14.400 : nous avons plus de chance de faire adhérer les patients. Le second point est la forte mobilisation des associations de patients : nous avons un partenariat avec l'association française des diabétiques. La troisième action est une communication en direction d'acteurs comme les pharmaciens, les services de l'Etat, et le grand public".

Cap sur les médecins généralistes

Une enquête Dastri-Ifop auprès de 502 médecins montre que 56% d'entre eux déclarent mal connaître les modalités de distribution des boîtes permettant de trier les aiguilles. Un quart a découvert l'existence de la filière par le biais de leurs patients. "Les médecins généralistes (…) ont clairement un rôle de prescripteur à jouer auprès de leurs patients en matière de gestion des DASRI perforants, pointe Antoine Audry, président de Dastri, dans un communiqué. Mais, pour l'instant, ils sont encore eux-mêmes trop peu informés du dispositif pour pouvoir bien relayer l'information à leurs patients. C'est clairement l'un de nos défis en 2015 ". Pour sensibiliser les médecins, l'éco-organisme mise sur la communication : Dastri va notamment envoyer aux cabinets, des supports de communication à destination des médecins mais également des patients (cartes-mémo pour les salles d'attente).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

BioDECONDITIONNEUR™ sur collecte selective des matières organiques MAVITEC Green Energy