Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Éolien flottant : Naval Énergies cède ses activités au groupe italien Saipem

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Éolien flottant : Naval Énergies cède ses activités au groupe italien Saipem

Le 3 juin, Naval Énergies, filiale de Naval Group, a signé un accord de cession de ses activités dans l'éolien flottant au groupe italien Saipem. Naval Group avait annoncé en février dernier qu'il mettait fin à ses développements dans le secteur des énergies marines renouvelables « en entamant un processus visant à l'arrêt des activités de Naval Energies, incluant la recherche d'un repreneur pour tout ou partie des activités de l'entreprise », rappelle le groupe dans un communiqué.

En France, Saipem participe déja au consortium du projet de parc éolien offshore de Fécamp en Normandie. « Avec cette acquisition, nous élargissons notre portefeuille de technologies et nous positionnons Saipem dans la compétition pour l'attribution du projet d'éolien flottant de Groix & Belle-Île, en France, pour lequel nous nous appuierons sur notre expertise reconnue dans la réalisation de projets clés en main, au service d'Eolfi (candidat à l'appel d'offres commercial du parc éolien flottant de Groix). Le savoir-faire que nous venons d'acquérir renforce encore notre position sur le marché des énergies renouvelables offshore, en particulier l'éolien flottant », déclare Mauro Piasere, qui est à la tête de la business unit Saipem Offshore New Énergies.

Réactions1 réaction à cet article

 

Et allez zou, encore un, après Areva et Alsthom... Le voile se déchire, l'éolien ne vise pas à produire de l'électricité mais à enrichir des fonds de pension, les opérateurs nationaux n'ont pas les reins assez solides ! Et on va acheter par obligation contractuelle un MWh à 150 € quand EdF est forcé via le dispositif Arenh de vendre celui qu'il produit à 42 € à ces mêmes requins. Mais combien de temps va-t-on encore supporter d'appauvrir les Français en pure perte ?! Combien de gilets jaunes, avant les chemises brunes ?!

dmg | 07 juin 2021 à 13h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Feu à LED rouge MI Obsta pour balisage des mâts de mesure de vent OBSTA