Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Éolien flottant : le second des deux parcs méditerranéens sera installé dans le golfe de Fos

Energie  |    |  F. Gouty

En mars 2022, le Gouvernement avait adopté l'une des deux zones qui accueilleront les deux premiers parcs éoliens flottants en mer Méditerranée. L'implantation du second restait encore à être décidée formellement, entre une zone « préférentielle » au large de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et une zone « optionnelle » près de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Ce mardi 20 juin, le Gouvernement a annoncé retenir la localisation « préférentielle ».

« Le choix de la zone au large du golfe de Fos a été effectué au regard des caractéristiques propices de celle-ci à l'accueil d'un parc éolien flottant en termes de vent, de sols marins, de la bonne cohabitation des usages (pêche, transport maritime, etc) de besoin en électricité dans la zone industrialo-portuaire de Fos et de proximité au grand port maritime de Marseille, avec de grandes ambitions industrielles dans le domaine de l'éolien flottant », soutiennent les ministres de la Transition écologique, de la Transition énergétique et de la Mer. Pour rappel, ce double-projet, rattaché à un unique appel d'offres (« AO6 »), prévoit l'installation de deux parcs de 10 à 20 éoliennes cumulant une puissance de 250 mégawatts (MW) et couvrant chacun une zone de 50 km2 : le premier à 22 km des côtes de Port-La-Nouvelle (Aude) et du Parc naturel régional de la Narbonnaise et le second, donc, à une distance équivalente de Fos-sur-Mer. Chaque site doit être prévu pour accueillir ultérieurement une extension éventuelle de 500 MW. Les deux parcs devraient être mis en service en 2031.

La localisation précise du parc (au sein de la zone d'environ 300 km2 choisie) « sera arrêtée dans les mois à venir » et intégrée au cahier des charges correspondant, en amont de sa publication « dans le courant de l'été ». Le Gouvernement désignera ensuite le ou les lauréats sélectionnés pour mener à bien les deux projets « au printemps 2024 » (soit environ six mois après l'échéance initiale).

Réactions1 réaction à cet article

l'installation des éolienne sà proximité des étangs et de la camargue ne va-t-elle pas impacter le trajet des oiseaux migrateurs?

MNM | 21 juin 2023 à 20h17 Signaler un contenu inapproprié

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

OBSTAFLASH, feu de balisage nouvelle génération pour éolienne OBSTA
Feu à LED rouge MI Obsta pour balisage des mâts de mesure de vent OBSTA