En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les toits des exploitations agricoles se mettent au photovoltaïque

A l'instar de nombreux bâtiments industriels et commerciaux, les exploitations agricoles se voient de plus en plus sollicitées pour louer le toit de leurs installations. Objectif : y installer des panneaux solaires photovoltaïques. Exemple.

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com

Réactions5 réactions à cet article

 
oui mais....

Le principe est interessant: Si vous avez une grande exploitation, si vous habitez une région très ensoleillée et si EDF rachète toujours l'électricité produite dans 20 ans....

Donc beaucoup de si: Les exploitations même modestes sont très interessées par les énergies renouvelables, même aussi si elles se situent en Bretagne par exemple....Je suis allée au salon de l'agriculture et j'ai été très surprise de constater que l'on ne nous orientait que vers du photovoltaïque! Et le petit éolien il y a du vent chez nous!

que proposez-vous pour tous ceux (il y en a beaucoup) qui ne peuvent remplir les conditions exigées pour votre "bon plan"???

Merci d'avance

Triskell | 06 mars 2009 à 08h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Contrat de location sur 20 ans?

Belle publicité pour CPC, mais qui montre peut-être un mauvais montage juridique du projet.
Cet agriculteur dit qu'au bout de 20 ans la centrale photovoltaïque lui appartient : il a donc dû signer un bail emphytéotique sur cette durée de 20 ans.
Pour un bail inférieur à 30 ans, l'amortissement est de 8% par an à partir de la 18ème année. Dans 20 ans, il va se retrouver avec un bien d'une valeur de 84% du prix de revient de l'installation photovoltaïque... et imposé sur cette valeur l'année suivante.
Si c'est le cas, la publicité est tout de suite moins belle.

Anonyme | 06 mars 2009 à 16h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
bien vu !!

Et dans 20 ans quand les panneaux seront en fin de vie (durée de 25 ans en moyenne), monsieur le propriétaire du toit photovoltaïque, je vous souhaites bien du plaisir pour les faire démonter, transporter et recycler !
Avant de d'installer toujours plus d'équipement de production , remettons nous en question et rendons plus efficace ce qui est déjà en place.
Negawattement votre.

ngwtt | 08 mars 2009 à 21h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Oui, très bien, mais

1. on aimerait savoir si le rendement des panneaux solaires s'est amélioré et de combien ces dernières années, et aussi quelles sont les perspectives d'amélioration dans les années à venir.

2. l'autre question est de savoir pourquoi on ne propose pas de panneaux à "cristaux amorphes" qui coûtent bien moins cher et ont une production par temps gris (régulation de la production). Ils ont donc un intérêt pour l'état (subventions moindres et régulations de la production). Même s'ils produisent moins l'équation économique vaut le coup. Et il suffit d'en mettre un peu plus pour avoir la même production (puisqu'ils sont moins chers).

3. On dit toujours que ces panneaux ont une durée de vie de 30 ans (garantie jusqu'à 20 ans). Mais c'est faux. même si leur rendement chute après un certain nombre d'années (15 % à 25 ans), ils produisent toujours alors qu'ils sont amortis. Donc toujours rentables. CQFD.

rené-pierre Hémon | 09 mars 2009 à 20h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
location de toit

faut-il pas mieux investir soit mème , si vous faites vos calcul ce que j'ai fais la rentabilité est bien meilleur en investissant soit mème .j'ai 32kwc.

fermedescombeaux | 22 avril 2009 à 21h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…