Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La fonte des glaciers s'accélère

MAJ le 29/04/2021
Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
La fonte des glaciers s'accélère

Depuis 2015, la perte de masse des glaciers s'est accélérée selon une cartographie établie par des scientifiques de différents instituts, publiée dans Nature. Ces derniers ont ainsi montré que la glace perdue chaque année était passée de 227 gigatonnes entre 2000 et 2004 à 298 gigatonnes entre 2015 et 2019, du fait de la hausse des températures.

Les glaciers qui fondent le plus rapidement se trouvent dans les Alpes et en Alaska. À l'inverse, les taux de fonte ont ralenti sur la côte est du Groenland et en Scandinavie, entre 2010 et 2019. Selon les scientifiques, cette décélération locale pourrait être due à une anomalie météorologique : celle-ci aurait provoqué des précipitations plus importantes et des températures plus basses, ralentissant ainsi la perte de glace.

Le suivi des scientifiques montre que les glaciers Islandais présentent une particularité. « Lorsque nous regardons sur une période de 20 ans, ce sont ceux qui fondent le plus rapidement, explique Etienne Berthier, glaciologue au CNRS co auteur de la publication. Mais cette fonte s'est ralentie depuis 2010 ».

Si le phénomène de fonte des glaciers est connu, l'estimation de l'ampleur du phénomène en revanche nécessitait des mesures supplémentaires. Dans leur cartographie, les scientifiques ont précisé les données concernant les changements d'épaisseur pour près de 220 000 glaciers. Pour cela, ils se sont principalement appuyés sur des images prises depuis 2000 par le satellite Terra.  « Ces nouvelles observations permettront de préciser les projections de l'évolution future des glaciers pouvant par exemple contribuer à une meilleure anticipation des changements de ressources en eau dans certaines régions de montagne », estime le CNRS.

Réactions6 réactions à cet article

 

la couverture de glace et de neige a été plus importante dans TOUTE l'hémisphère nord cet hiver que l'hiver dernier ... vos données ne sont pas à jour !
cf : https://www.meteociel.fr/observations-meteo/neige-glace.php?region=nh

laurent | 29 avril 2021 à 09h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Laurent, comparer une situation date à date n'est pas de la climatologie, cela permet uniquement d'observer les conditions climatiques à un instant ou une année t. C'est pourquoi en climatologie on s'intéresse au temps long afin de lisser les variabilités inter annuelles (ainsi que les variabilité intra annuelle par ailleurs). Ce n'est pas très intuitif au premier abord mais c'est ainsi qu'on met en lumière des tendances d'évolution telles que présentées dans cet article.

Marin | 29 avril 2021 à 10h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
il doit y avoir une petite erreur concernant les glaciers islandais, qui sont mentionnés parmi ceux qui fondent le plus rapidement et aussi parmi ceux qui connaissent un ralentissement dans leur taux de fonte.
Pouvez-vous préciser ou rectifier ? Merci !

Ysaline | 29 avril 2021 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Marin : Depuis début janvier en France, on bas des records de froid mais aussi de chaud, exactement comme dans les déserts ou l'amplitude thermique entre le jour et la nuit est importante !
Le climat océanique est caractérisé par la faible amplitude thermique entre le jour et la nuit liée à la présence d'eau, le climat continental est au contraire caractérisé par une forte amplitude thermique liée à l'absence d'eau et donc de végétation. Les déserts subissent de fortes chaleurs diurnes et des gelées nocturnes, les épisodes de gel que nous venons de connaitre sont les caractéristiques exactes d'une désertification.
il faut changer de paradigme : c'est la végétation qui fait le climat !
Le climat se dérègle quand le taux d'évaporation n'est pas proportionnel à la chaleur
les saisons chaudes sont des saisons humides sauf dans les déserts !

laurent | 29 avril 2021 à 11h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre remarque. Nous avons mis à jour l'article avec cette prévision.
Bien cordialement

Dorothée Laperche Dorothée Laperche
29 avril 2021 à 11h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et le rapport avec le développement de la voiture électrique demandé par les zécolos ?
Si l'Etat me donne 10000 balles pour acheter une Tesla, les glaciers vont se reformer instantanément ? C'est ça ?

Albatros | 29 avril 2021 à 15h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager