En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Forum mondial de l'eau : le bilan est décevant

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Réunis depuis le lundi 16 mars à Istanbul en Turquie, dans le cadre du Forum mondial de l'eau, les gouvernements, ONG et experts se sont activés à présenter leurs études, avis et autres recommandations afin de soutenir les pays en difficulté qu'ils soient du Sud ou du Nord. Chefs d'Etat, ministres, membres des Parlements nationaux et supranationaux et représentants des collectivités territoriales étaient de la partie, auprès des ONG, des industriels et des experts du monde de l'eau. Chacun y a fait ses propositions pour tenter d'améliorer la situation sanitaire, économique et environnementale.

Bilan ? Décevant et rien de concret ! Même si une série de mesures ont été proposées pour mettre en place une gouvernance mondiale de l'eau, les participants ont échoué à se mettre d'accord sur la notion de droit à l'accès à l'eau, réclamé par de nombreuses ONG et plusieurs pays, dont la France et l'Espagne. La déclaration finale ne retient que la simple nécessité d'améliorer l'accès à l'eau et à l'assainissement à travers le monde. Non contraignante, cette déclaration recense un certain nombre d'engagements et notamment faire des économies d'eau, lutter contre la pollution des cours d'eau et des nappes phréatiques.

Il est choquant de voir que, pour la première cause de mortalité dans le monde, il n'y a pas plus de mobilisation politique, a déclaré à l'AFP Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat à l'écologie, après la fin du Forum mondial. Elle s'est dit également déçue que la déclaration ne retienne pas la notion de droit à l'accès à l'eau, pourtant très important, selon elle.

Réactions2 réactions à cet article

 
L'Or Blanc

Il ne faut pas oublier une chose : s'il n'y a pas d'argent à prendre, vous ne verrez jamais autre chose que des gratte papiers pleins de bonnes intentions, mais sans moyens.
Pendant ce temps, chez nous, de superbes portes-parole de grands distributeurs d'eau (comme V***A, par exemple) nous distillent d'un ton mielleux que "l'eau est un bien commun ; chacun se doit d'être responsable pour lui-même et devant tous, bla, bla, bla...", le tout bien arrosé de bons sentiments qui masquent les énormes profits que génère l'adduction et le traitement de l'eau.
N'oublions pas que ces organismes parlent moins du pourcentage pléthorique de perte dues aux fuites sur leurs réseau, qui avoisinent les 50%...

Glouglou | 23 mars 2009 à 12h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
le droit à l'accès à l'eau

ce thème revêt une importance capitale du fait que "l'eau , c'est la vie". beaucoup de politiciens et de stratèges pensent que l'eau serait la cause majeure des guerres au 21è siécle, notamment au proche orient où israel exploite la quasi totalité des ressources en eau de la palestine et le peuple paléstinien souffre par conséquent.

Anonyme | 23 mars 2009 à 12h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager