En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Parlement européen veut réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2050

Déchets  |    |  Mathilde BouchardonActu-Environnement.com

Les députés ont adopté un rapport ce mardi 16 mai 2017 proposant des mesures susceptibles de réduire le gaspillage alimentaire de 30% d'ici 2025 et de 50% d'ici 2030. Ces mesures viendraient compléter celles adoptées par le Parlement européen dans le cadre du paquet économie circulaire.

88 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année dans l'Union européenne, soit 173 kilogrammes par personne en moyenne. La production et l'élimination de ces déchets alimentaires conduisent à l'émission de 170 millions de tonnes de CO2 et à la consommation de 26 millions de tonnes de ressources."Dans les pays développés, les denrées alimentaires sont pour la plupart gaspillées dans les derniers maillons de la chaîne, à savoir la distribution et la consommation. Tout le monde a un rôle à jouer pour lutter contre ce problème", a déclaré l'auteure du rapport adopté, la députée Biljana Borzan (alliance progressiste des socialistes et démocrates).

Ces discussions font suite à un rapport spécial de la cour des comptes européennes relatif au gaspillage alimentaire. Selon ce rapport, "bon nombre d'améliorations potentielles ne requièrent pas de nouvelles initiatives ni de financement public supplémentaire, mais s'appuient plutôt sur un meilleur alignement des politiques existantes (…) ainsi que sur l'établissement de la réduction du gaspillage alimentaire comme objectif clair des politiques existantes ".

Les députés européens proposent, eux, de nouvelles initiatives. Ils souhaitent clarifier les indications "à consommer avant le" et "à consommer de préférence avant le" et demandent à la Commission d'évaluer les bénéfices potentiels du retrait de certaines dates sur les produits qui ne présentent aucun risque pour la santé et l'environnement. Ils suggèrent également de faciliter les dons de produits alimentaires en leur permettant de bénéficier d'exonérations fiscales.

Le Parlement européen a souligné le rôle des autorités nationales dans cette lutte contre le gaspillage alimentaire. En France, le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire 2017-2020 vient d'être signé et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) vient de lancer un appel à candidatures pour réduire le gaspillage dans les industries agroalimentaires.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…