En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Malte et l'Italie reviennent sur l'autorisation du glyphosate sur leur territoire

Agroécologie  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Malgré la prolongation de 18 mois de l'autorisation de mise sur le marché du glyphosate décidée par la Commission européenne, certains pays ont choisi de restreindre ou de se passer de son utilisation. En France, l'Anses a retiré en juin 132 autorisations de produits associant la substance active glyphosate au co-formulant POE-Tallowamine.

Malte pourrait devenir le premier pays à interdire le glyphosate. Cet été, un porte-parole du ministère de l'Environnement a déclaré au quotidien "Times de Malte" que le gouvernement avait entamé le processus d'interdiction de la substance chimique. En juin dernier, l'île avait voté contre le renouvellement de l'autorisation de l'herbicide (comme la France). L'Allemagne, l'Autriche, la Bulgarie, la Grèce, l'Italie, le Luxembourg et le Portugal s'étaient abstenus.

L'Italie a, quant à elle, limité l'usage du glyphosate. Dans un décret publié le 16 août, le ministère de la Santé a retiré les autorisations de commercialisation de 68 produits phytosanitaires contenant du glyphosate (dont le roundup) en association avec l'adjuvant POE-Tallowamine.

La Commission européenne a également envisagé d'interdire ce co-formulant dans le cadre de sa proposition de renouveler l'autorisation du glyphosate pour quinze ans.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…