En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Grenelle 2 : le chapitre dédié à l'énergie et au climat a été adopté par les sénateurs

L'étude du projet de loi Grenelle 2 se poursuit au Sénat avec les articles portant sur l'énergie et le climat. Émissions de GES, EnR : les nombreux sujets ont déclenché des débats animés notamment sur le classement ICPE des éoliennes.

Gouvernance  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
   
Grenelle 2 : le chapitre dédié à l'énergie et au climat a été adopté par les sénateurs
© Vansteen Winckel
   
Les débats ont repris au Sénat sur le projet de loi Grenelle 2. Les sénateurs ont apporté leur éclairage sur la quinzaine d'articles du chapitre dédié à l'énergie et au climat.

Un cadre juridique pour le captage et le stockage de CO2

Les sénateurs ont approuvé la mise en place d'un cadre juridique pour les opérations pilotes de stockage de dioxyde de carbone. Ces opérations feront donc l'objet d'une autorisation après la réalisation d'une étude de dangers et d'une enquête publique. L'autorisation détermine notamment le périmètre du stockage et les formations géologiques auxquels elle s'applique. Il fixe, en particulier, la composition du gaz injecté, la durée des essais d'injection et la masse maximum de dioxyde de carbone pouvant être injectée. Cette durée et cette masse ne pourront pas excéder cinq ans et 500.000 tonnes. Plusieurs décrets devraient préciser ces modalités.

Création des schémas régionaux du climat, de l'air et de l'énergie

Les sénateurs ont également validé la réalisation des schémas régionaux du climat, de l'air et de l'énergie. Sous la responsabilité des régions, ces schémas s'appuieront sur un inventaire des émissions de polluants atmosphériques, de gaz à effet de serre (GES) et un bilan énergétique pour fixer à l'horizon 2020 et 2050, les orientations politiques permettant d'atténuer les effets du changement climatique et de s'y adapter, de prévenir ou de réduire la pollution atmosphérique et les objectifs qualitatifs et quantitatifs à atteindre en matière de valorisation du potentiel énergétique. Les plans de protection de l'atmosphère devront être rendus compatibles avec ces schémas régionaux. Les nouveaux schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables devront être établis simultanément par les gestionnaires du réseau.
Les entreprises employant plus de 500 personnes devront également établir un bilan des émissions de GES de même que l'Etat, les collectivités territoriales et les groupements de communes de plus de 50.000 habitants. Ces bilans seront réalisés aux plus tard le 1er janvier 2011 selon la même méthodologie et mis à jour tous les 5 ans. À la suite, les collectivités devront réaliser un plan climat-énergie territorial pour le 31 décembre 2012.

Tarif d'achat de l'électricité pour les collectivités

Suite à l'adoption de l'article 33 par les sénateurs, les départements et les régions pourront désormais bénéficier du tarif d'achat de l'électricité produite à partir de sources renouvelables. Les installations concernées devront être implantées sur les territoires de ces collectivités et être liées à des équipements assurant des missions de services publics relevant de leurs compétences.
Toute personne morale pourra également exploiter une installation de production d'électricité solaire intégrée aux bâtiments dont elle est propriétaire et bénéficier de ce tarif d'achat. Cette nouvelle précision est notamment destinée aux organismes d'HLM.

Du nouveau pour les réseaux de chaleur…

Les sénateurs ont validé un article qui ajoute les investissements liés au développement des énergies renouvelables parmi les raisons qui peuvent justifier la prolongation d'une concession d'un réseau de chaleur. L'article simplifie également la procédure de classement des réseaux, procédure qui permet d'imposer le raccordement au réseau de chaleur. Le classement sera désormais prononcé par la collectivité territoriale mais les sénateurs n'ont pas souhaité supprimer l'enquête publique comme le prévoyait le texte d'origine. Le classement sera également conditionné à la pérennité de la ressource en énergies renouvelables ou de récupération. Il pourra être abrogé si l'alimentation à plus de 50% par une énergie renouvelable n'est plus garantie.
Des compteurs d'énergie devront également être mis en place d'ici 5 ans pour tous les abonnés afin de lutter contre les pertes du réseau de chaleur. Par ailleurs, les abonnés d'un réseau de chaleur pourront désormais demander un réajustement de la puissance souscrite après avoir réalisé des travaux de rénovation.

… et les éoliennes

Les sénateurs ont précisé et modifié la procédure d'établissement des Zones de Développement de l'Eolien (ZDE) et notamment les critères à prendre en compte. Alors que le Gouvernement souhaitait fortement allonger la liste des critères, les sénateurs ont choisi de ne rajouter ''que'' la sécurité publique, la biodiversité et le patrimoine archéologique aux critères déjà en vigueur (le potentiel éolien de la zone, la possibilité de raccordements aux réseaux électriques, la protection des paysages, des monuments historiques et des sites remarquables et protégés).
Les sénateurs ont par ailleurs validé l'exclusion des éoliennes en mer au dispositif des Zones de Développement de l'Eolien. Ces dernières pourront toutefois continuer à bénéficier des tarifs d'achat de l'électricité produite.
En revanche, conformément à ce qui était prévu par le projet de loi, les sénateurs ont approuvé l'inclusion des éoliennes terrestres et maritimes dans le dispositif des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE) mais cette intégration a été reculée d'un an, autrement dit au 1er janvier 2011. Les projets dont le permis de construire a été délivré avant cette date ne seront pas concernés. Cette année supplémentaire devrait permettre de publier le décret et les arrêtés nécessaires au basculement vers le régime ICPE.

Inquiets pour l'avenir de la filière, les sénateurs de l'opposition ont fait valider un amendement fixant des objectifs intermédiaires de développement des éoliennes : 4.500 MW installés entre 2009 et 2011, 5.000 MW supplémentaires sur la période 2012-2014, 5.500 MW pour 2015-2017 et 6.000 MW entre 2018 et 2020 pour atteindre au final 25.000 MW de production en 2020 conformément aux engagements du Grenelle 1.

Déception pour France Nature Environnement

La Fédération France Nature Environnement a fait part de sa déception à l'issue des débats : ''les espoirs de sauver l'éolien s'amenuisent''. Selon les associations avec cette nouvelle réglementation la France va à contre-courant de ses engagements internationaux : ''bénéficiant d'une technologie aboutie, l'éolien est l'une des énergies renouvelables les plus prometteuses. Sans la développer, la France ne sera jamais en mesure de se conformer à ses engagements internationaux. De plus, en complexifiant de la sorte le régime des éoliennes, la France prend le risque de se voir condamnée par la justice communautaire au titre de la violation de la directive ENR 2009/28,'' ajoute FNE.
La fédération se réjouit toutefois de l'adoption de l'amendement fixant des objectifs intermédiaires mais déplore la manière dont ils sont fixés. ''Il y a un risque à mesurer la production d'électricité en puissance nominale (en mégawatts),'' explique FNE qui préfère une évaluation en pourcentage. Elle demande donc au gouvernement de reprendre ce mode de calcul en pourcentage dans la Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI). Ainsi, quel que soit le volume de la production d'électricité, une part obligatoire d'énergie proviendra de l'éolien. La PPI a été présentée en juin dernier par le Gouvernement. Elle doit encore être évaluée par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) avant d'être transmise au Parlement.
En attendant les Sénateurs poursuivent leur discussion et se sont attaqués aux dispositions relatives à l'agriculture, la biodiversité et à la mer.

Réactions13 réactions à cet article

 
EOLIENNES DE PROFUNDIS!!!

QUI VEUT LA PEAU DES EOLIENNES ? Le loby nucléaire?

PAPY FIRMIN | 07 octobre 2009 à 06h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:EOLIENNES DE PROFUNDIS!!!

Mais mon pauvre monsieur,je vous plains car votre ignorance sur le loby éolien est certaine,instruisez vous en lisant:"L'imposture" de JL Butré.J'espère qu'il vous aura enrichi l'esprit,cent commentaires et +.

kyrnos43 | 08 octobre 2009 à 08h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:EOLIENNES DE PROFUNDIS!!!

si vous en aviez une devant chez vous, qui clignote toute la nuit en plus, vous diriez éoliennes géantes, plus jamais... mais si on le remplaçait par de petites éoliennes qu'on ne voit pas, le long des autoroutes, du TGV, je suis bien sûr que cela donnerait du courant sans gâcher le paysage et la vie des voisins. Je veux bien en avoir aussi dans mon jardin, pas plus de 8m de haut. je ne vois pas trop ce que le nucléaire ira dire...

alrib | 08 octobre 2009 à 09h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et quand il n'y a pas de vent?

Toujours la même question: et quand il n'y a pas de vent, on allume des centrales à flamme?
RTE fait comment, sinon, à part acheter en urgence du GWh de centrale à gaz (ou charbon) allemande ou autre à Powernext??

jp-42 | 08 octobre 2009 à 10h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:et quand il n'y a pas de vent?

Toujours la même question: Et quand il n'y a pas du tout d'éoliennes? On allume des centrales à flamme!!!

CQFD, les éoliennes se substituent au gaz et au fioul.

BC | 08 octobre 2009 à 14h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:EOLIENNES DE PROFUNDIS!!!

Bonjour,
Votre connaissance du lobby éolien semble en revanche particulièrement pointue.
Toutefois, les propos de M Butré sont trop souvent fondés sur des raccourcis et des approximations et manquent d'objectivité car souvent tronqués ou sortis de leur contexte. Quant aux sources qui étayent son argumentation, elles sont la encore trop souvent vagues ou... inexistantes.

Afin de mettre en place un débat enrichissant et contradictoire, je vous encourage à lire un autre point de vue par exemple en vous rendant sur les sites suivants:
le site du syndicat professionnel de l'énergie éolienne (http://fee.asso.fr), celui de l'ADEME, celui du Ministère de l'Environnement, celui de planète éolienne (www.planete-eolienne.fr)...
Bonne lecture

BC | 08 octobre 2009 à 14h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:EOLIENNES DE PROFUNDIS!!!

Dans l'écrasante majorité des cas, à 8 m au dessus du sol, le vent est caractérisé par son irrégularité dans le temps, ses turbulences et sa faible vitesse. D'où l'intérêt, dans une logique de production d'énergie, de monter le chercher à 80 ou 100m de hauteur où il est plus régulier dans le temps, plus laminaire et plus fort.
Dans le cas contraire, j'imagine qu'il y aurait des petites éoliennes dans tous les jardins du pays!
Cordialement

BC | 08 octobre 2009 à 14h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:EOLIENNES DE PROFUNDIS!!!

Sans doute que le vent est meilleur à 80m, mais chez moi à 8 m ça souffle bien, et quand il n' y a pas de vent les éoliennes de Bonneval ne tournent pas. Pourquoi ne pas aussi étudier ces solutions locales commune par commune avec de petites éoliennes? Alimenter un réseau d'éclairage public à diodes, lampes bon marché + batteries par ex? Les éoliennes géantes, c'est bien chez les autres ... le problème est visuel jour et nuit. Et la nuit, c'est pas vraiment plaisant, tous ces "flashs"!

alrib | 08 octobre 2009 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:et quand il n'y a pas de vent?

Ce qu'il faut comprendre, c'est que pendant le fonctionnement des éoliennes on peut alors réduire la production d'origine thermique. Et non pas l'inverse...
Dans un premier temps, le but de l'éolien est justement de se substituer au thermique avec la complémentarité des autres énergies renouvelables et des économies d'énergie.

EnR | 09 octobre 2009 à 11h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:EOLIENNES DE PROFUNDIS!!!

Eoliennes "géantes" ! , je propose plutôt : pylones "géants", centrales thermiques "géantes", silos "géants", chateaux d'eau "géants", antennes "géantes", usines de traitement des déchets radioactifs "géantes".
Il faut savoir que le paysage évolue avec le temps, alors qu'il évolue de manière à permettre la production d'une énergie 100% propre, c'est quand même une bonne chose.
Des éolienens, il n'y en aura pas dans chaque champ prêtes à couper la tête des riverains, à faire tourner le lait des vaches ou autres bétises.

EnR | 09 octobre 2009 à 11h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:EOLIENNES DE PROFUNDIS!!!

Je ne polémique pas, si je devais voter je dirais : pas chez moi; il y a un besoin d'énergie, certes, dopnc je donne mon opinion, je ne tente pas de l'imposer. Certes on pourra démonter les éoliennes géantes dans 25 ans, mais d'autres solutions - consommer moins pour commencer - devraient être poussées. Chaque civilisation a eu sa technique, esclavage, cheval, charbon, vent. C'est bien évident que les éoliennes produisent de l'électricité, il est clair que le prix des maisons va baisser et la mienne avec. j'ai visité une centrale nucléaire, c'est un autre sujet. Concernant le paysage, l'homme a besoin d'infini, de nature, voir les brochures de tourisme.On a tout à fait le droit de vouloir vivre dans un bidonville, une décharge publique, mais on peut avoir aussi d'autres envies, et avoir le choix de ses opinions sans être critiqué.

alrib | 09 octobre 2009 à 19h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
question

je lis dans l'article que "Les entreprises employant plus de 500 personnes devront également établir un bilan des émissions de GES [...] et les groupements de communes de plus de 50.000 habitants. Ces bilans seront réalisés aux plus tard le 1er janvier 2011.
Or le texte de loi paru le 3 aout de cette année, dit autre chose :
"que les entreprises emplyant plus de 250 salariés se verront obligées d'effectuer un BC avant fin 2013 ? Qui a le dernier mot ?
si vous avez une réponse, merci.

miss carbone | 14 octobre 2009 à 14h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:question

Bonjour,

Suite à votre question concernant les obligations de bilans de gaz à effet de serre retrouvées dans la loi Grenelle 1 et le projet de loi grenelle 2 voici les éléments de réponse que je peux vous apporter :

En effet dans la loi Grenelle 1 on peut lire à l'article 18

"L'Etat étudiera la possibilité d'imposer aux personnes morales employant plus de deux cent cinquante salariés ou agents l'obligation d'établir un bilan de leurs consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre d'ici à la fin 2013, cette échéance étant ramenée à la fin 2010 pour les sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé."

Cela signifie que cette obligation n'est pas encore en vigueur et qu'elle sera "étudiée". Elle ne verra peut-être jamais le jour si sur le plan économique elle est trop contraignante.

En revanche l'article 26 du projet de loi Grenelle 2 prévoit bien de rendre obligatoire la réalisation d'un bilan carbone pour :

"- les personnes morales de droit privé employant plus de 500 personnes exerçant leur activité dans un secteur fortement émetteur dont la liste sera fixée par voie réglementaire

- l'état, les régions, les départements, les communautés urbaines, les communauté d'agglomération et les communes ou communautés de communes de plus de 50.000 habitants ainsi que les autres personnes morales de droit public employant plus de 250 personnes.

Ce bilan devra être réalisé au plus tard le 1er janvier 2011."

donc si cet article du projet Grenelle 2 est voté sans modification par les députés, cette obligation entrera en vigueur dès la publication de la loi.

Pour les autres l'option sera "étudiée".

en espérant que çela vous a éclairé.

Cordialement,

Florence Roussel | 16 octobre 2009 à 11h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…