En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La LPO dénonce des empoisonnements de milans royaux

Biodiversité  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Selon la Ligue de Protection des Oiseaux, depuis le début de l'année 2011, 9 cadavres de milans royaux ont été découverts en France, probablement victimes d'empoisonnements alors que ce rapace est gravement menacé. L'association attend encore les résultats des analyses toxicologiques mais les autopsies ont révélé des lésions compatibles avec une intoxication par convulsivants (produits utilisés comme insecticides ou molluscicides).

En 2010, 28 cadavres de milans royaux avaient été décomptés sur le territoire national, la majorité victime d'empoisonnements. "La principale substance identifiée s'avérait être le carbofuran, produit pourtant interdit à la vente en France depuis décembre 2008 !", s'inquiète la LPO. Pour l'association, il est donc certain que ces empoisonnements correspondent à "des actes volontaires dirigés contre la faune sauvage, et particulièrement contre ceux dénommés à tort comme «nuisibles » (renards, fouines, rapaces…)." Cette situation n'est malheureusement pas spécifique à la France. L'empoisonnement volontaire a été identifié comme principale menace dans le Plan d'action européen pour le milan royal, commandé par la Commission européenne.

LPO exige par conséquent que les produits chimiques dangereux pour la faune sauvage soient bannis, que ceux interdits en France ne circulent plus librement et que des sanctions soient prises à l'encontre des auteurs d'empoisonnement.

Rappelons que le milan royal, comme tous les rapaces de France, est protégé depuis 1972. Avec 2.650 couples nicheurs, la France abrite désormais la deuxième population mondiale de milans royaux après l'Allemagne. "Notre pays assume donc une lourde responsabilité dans la conservation de ce rapace nécrophage, présent uniquement en Europe", rappelle la LPO.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager