En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : l'Europe a concentré 80% du volume d'installations mondiales en 2010

Le marché photovoltaïque, chiffré à plus de 16 GWc au niveau mondial, a encore progressé en particulier dans l'UE où la puissance installée a augmenté de 120% entre 2009 et 2010, selon le dernier baromètre d'EurObserv’Er.

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
   
Photovoltaïque : l'Europe a concentré 80% du volume d'installations mondiales en 2010
   

L'Union européenne a accueilli plus de 80% du volume d'installations solaires photovoltaïque dans le monde en 2010, selon le dernier baromètre réalisé par EurObserv'ER paru le 11 mai.

13.023 mégawatts crête (MWc) ont ainsi été installés dans les 27 pays de l'UE l'an dernier. Soit 120,1 % de plus qu'en 2009 (5.918 MWc).

L'Allemagne, premier producteur européen

Un record ''historique'', selon l'Observatoire des énergies renouvelables qui estime que ''pour la première fois, la filière photovoltaïque est devenue en Europe la première filière électrique renouvelable en puissance nouvellement installée''. Au total, la puissance cumulée est passée à 29.327 MWc. La production d'électricité photovoltaïque dans l'UE s'élevait à 22,5 TWh l'an dernier et a bondi de 56,2 % par rapport à 2009.

L'Allemagne confirme sa place de leader européen du photovoltaïque en quasi-doublant sa production : 12 TWh en 2010 contre 6,6 TWh en 2009. L'Outre-Rhin a ainsi connecté au réseau 7.406 MWc durant l'année 2010, portant la puissance solaire cumulée à 17.320 MWc. L'Allemagne a de nouveau été suivie par l'Espagne et l'Italie qui ont respectivement atteint 3.787 MWc et 3.465 MWc de puissance cumulée installée fin 2010. L'Italie a pour sa part connecté au réseau 2.321 MWc l'an dernier soit le triple de 2009 ! L'Espagne, de son côté, a explosé le nombre de centrales installées passant de 17 MWc à 370 MWc. Avec l'Allemagne, l'Espagne (6,3 TWh) et l'Italie (1,6 TWh) ont ainsi représenté 88,7 % de la production européenne.

Le marché tchèque explose

Le trio de tête est suivi par la République Tchèque qui a connecté au réseau près de 1.500 MWc supplémentaires l'an dernier. Le pays a ainsi atteint une puissance cumulée de 1.952 MWc, soit plus du quadruple par rapport à 2009. ''Le marché tchèque s'est embrasé", selon les termes d'EurObserv'ER. La République tchèque est même devenue en 2010 le troisième marché mondial de l'installation photovoltaïque. La raison ? Un système incitatif mis en place par le gouvernement tchèque ''complètement inadapté'', estime EurObserv'ER. Les installations mises en service entre le 1er janvier et le 31 décembre 2010 ont en effet bénéficié d'un tarif d'achat de 50 c€/kWh pour les centrales jusqu'à 30 kWc et 49,6 c€/kWh pour les centrales de plus de 30 kWc. Résultats : en novembre dernier, afin de contrer cet emballement, le gouvernement a ramené pour 2011 le tarif d'achat à 30 c€/kWh pour les centrales de moins de 30 kWc. Il a aussi supprimé en mars le tarif d'achat dont bénéficiaient les centrales de plus de 30 kWc, qui avait déjà été divisé par deux en novembre 2010.

La France a également connu ''une montée en puissance de son marché photovoltaïque, toujours en relation avec la baisse sensible des coûts d'installation'' et son dispositif d'incitation. L' Hexagone occupe le 5e rang européen avec 1.025 MWc de puissance totale fin 2010 contre 306 MWc fin 2009. Après avoir connu deux baisses successives de son tarif d'achat l'an dernier, le secteur a subi un moratoire de 3 mois, rappelle le baromètre. Si un nouveau dispositif de soutien a été lancé en mars, EurObserv'ER confirme qu'il n'y aura ''pas d'envolée'' du marché français. ''Compte tenu des projets entrés en file d'attente avant la suspension des trois mois, les perspectives de développement pour 2011 et 2012 sont évaluées entre 1.000 et 1.500 MWc par an''.

Pus de 27.000 MWc de cellules produits dans le monde

Au niveau mondial, les autres continents ne sont pas en reste, avec 2.977 MWc supplémentaires installés. Au total, la puissance installée cumulée dans le monde (y compris l'UE) a atteint près de 38.000 MWc. ''La montée en puissance des autres grands marchés (non européens, NDLR) s'est confirmée en 2010'', souligne EurObserv'ER. Le Japon a ainsi installé près d'1GW en 2010 contre 483 MWc en 2009. Les Etats-Unis sont également passés de 473 MWc en 2009 à près de 800 MWc en 2010. la Chine mise aussi sur le développement solaire et à installé 400 MWc en 2010 contre environ 160 MWc en 2009. Si l'on inclut également les autres grands marchés australiens, sud-coréens ou indiens, environ 3 GWc auraient été installés hors d'Europe en 2010, ajoute EurObserv'ER.

Pour alimenter ce marché, plus de 27 GWc de cellules photovoltaïques ont été produits dans le monde. Soit plus du double de la production de l'année 2009 (+118%) estimée elle à 12,5 GWc. Quant aux capacités de production, elles seraient passées de 20,4 GWc en 2009 à 36,6 GWc en 2010, selon une étude de Photon international réalisée auprès de 199 fabricants. Les cellules au silicium polycristallin représenteraient à nouveau plus de la moitié de la production mondiale, soit 52,9% en 2010 (43,2% en 2009).

Les principaux pays producteurs sont la Chine (47,8%), devant Taïwan (12,7%), l'Allemagne (9,8%) et le Japon (8,5%). L'Asie concentre toujours la plus grande partie de la production mondiale avec 82,3% et devance largement la production européenne (13,1%) et américaine (4,6%) en 2010.

Perspectives 2011

Pour 2011, les industriels ont annoncé une production mondiale de panneaux photovoltaïques représentant une puissance de 51,4 GWc et une capacité de production en fin d'année de 66,6 GWc. En Europe, EurObserv'ER prévient que ''l'inertie due aux délais d'attente de raccordement devrait perdurer au moins durant le premier semestre 2011, et permettre au marché européen de faire une nouvelle fois bonne figure, sans pour autant augmenter de manière significative''.

La progression des marchés américain et asiatique sera elle beaucoup plus soutenue en 2011, ayant une ''forte incidence'' sur la diminution des prix du marché qui n'est pas sans conséquences pour les industriels européens.''Il ne fait pas de doute que ces deux marchés deviendront les principales zones d'installation, à l'image de ce qui se passe aujourd'hui dans l'éolien. Mais cette ouverture massive ne devrait pas intervenir avant au moins deux ans'', selon l'Obervatoire.

Réactions1 réaction à cet article

 

je vois que malgré la crise mondiale le photovoltaïque se porte bien

alaeddine | 04 juin 2011 à 14h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager