En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Guyane : avis favorable pour un nouveau projet de mine d'or

Biodiversité  |    |  Rémi Pin  |  Actu-Environnement.com
Guyane : avis favorable pour un nouveau projet de mine d'or

La commission départementale des mines de Guyane a donné un avis favorable à un nouveau projet de mine d'or industriel dans le département ultramarin français. Un an après l'abandon du projet Montagne d'or par le Gouvernement, le projet, nommé « Espérance », a obtenu, lors d'un vote en visioconférence le 25 avril, 5 voix contre et 12 voix pour, dont celle du président de la collectivité territoriale de Guyane.

La commission se prononce donc en faveur du renouvellement pour dix ans, d'une concession minière dans l'ouest de la Guyane, dans la commune d'Apatou, et de son extension. Un projet porté par la multinationale américaine Newmont, le premier producteur d'or au monde, et l'opérateur local, la compagnie minière Espérance (CME).

Cette mine, envisagée en plein cœur de la forêt amazonienne, nécessiterait une usine à cyanuration et l'extraction de 20 millions de m3 de roches pour creuser une fosse de 300 mètres de profondeur, sur 1,5 km de longueur. Ce premier gisement permettrait de produire 65 tonnes d'or, sur une superficie équivalente à deux fois et demi la ville de Marseille.

L'autorisation d'exploitation est cependant encore loin d'être validée. Le conseil d'État se prononcera par décret sur ce dossier dans les prochains mois, puis les porteurs du projet devront demander une autorisation administrative. L'avis de l'autorité environnementale, puis une enquête publique, seront ensuite nécessaires.

Le collectif « Or de question », qui compte une vingtaine d'ONG, s'est déjà opposé farouchement à ce nouveau projet, « comparable à celui de la Montagne d'Or ».

Réactions4 réactions à cet article

 

On savait bien que le recul sur le projet Montagne d'Or n'était que tactique. Et en pleine crise Covid, les médias focalisés sur un unique sujet, quelle belle occasion de passer en force ! Mais quand donc se dira-t-on que saboter l'environnement juste pour le fric n'est plus tolérable ?! relire la fable du roi qui changeait tout en or...

dmg | 05 mai 2020 à 10h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est purement et simplement une HONTE, il faut annuler cette prorogation de concession et stopper les exploitations en cours, et traquer l'orpaillage clandestin. En clair stopper la destruction de la biodiversité en Guyane. Il serait plus intelligent de développer une agriculture bio permettant l'autosuffisance alimentaire de ce département.

BJ50320 | 05 mai 2020 à 10h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tout à fait dans la ligne de l'hypocrisie de ce gouvernement ,et de son chef .
Chassez l'affairiste par la porte , il revient par la fenêtre .

sirius | 05 mai 2020 à 12h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Qui se fait encore des illusions sur ceux qui nous gouvernent ?

gaïa94 | 12 mai 2020 à 00h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rémi Pin

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager