Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

UE : neuf pays dont la France s'engagent à développer l'éolien en mer du Nord

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

La France, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, le Danemark, l'Irlande, la Suède et la Norvège, riverains de la mer du Nord, ont signé le 6 juin un accord de coopération pour développer la production d'énergie éolienne en mer et son intégration au marché européen de l'énergie.

Les neuf ministres de l'Energie ont signé à Luxembourg leur plan d'action 2016-2019 avec Miguel Arias Cañete, commissaire européen chargé de l'action pour le climat et l'énergie et Maroš Šefčovič, vice-président pour une Union de l'énergie. L'objectif de cette coopération est "de créer de bonnes conditions pour le développement de l'énergie éolienne en mer et d'assurer ainsi un approvisionnement en énergie durable, sûr et à un coût abordable dans les pays des mers du Nord", a précisé la Commission européenne dans un communiqué.

Les neufs pays signataires coopéreront en matière de planification des zones maritimes exploitées (partage de données, définition d'approches communes en matière d'incidences sur l'environnement, coordination des procédures d'autorisation des parcs) et de développement du réseau électrique "afin de pouvoir traiter des volumes importants d'énergie produite par des éoliennes en mer".

Cet accord prévoit aussi "une meilleure harmonisation de la gestion nationale des réseaux et de l'obtention des subventions et autorisations", a ajouté la présidence néerlandaise de l'UE dans un communiqué."Le but est de s'appuyer sur cette nouvelle infrastructure pour poursuivre l'interconnexion et l'intégration du marché entre pays riverains de la mer du Nord". Pour ce faire, la présidence néerlandaise de l'UE juge "envisageable que les parcs de pays voisins soient raccordés par un seul câble au continent, au lieu d'un câble distinct par pays".

Cette coopération "reste ouverte à la participation de tous les pays ayant un intérêt dans la région des mers du Nord", a précisé la Commission européenne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit des problématiques Énergies-Climat Huglo Lepage Avocats