En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement nomme trois médiateurs dont un proche de Nicolas Hulot

Aménagement  |    |  Mathilde BouchardonActu-Environnement.com
Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement nomme trois médiateurs dont un proche de Nicolas Hulot

La mission de médiation sur le projet Notre-Dame-des-Landes, annoncée par par Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, va pouvoir démarrer. Trois médiateurs, Anne Boquet, Michel Badre et Gérard Feldzer ont été nommés le 1er juin pour conduire cette mission de six mois qui "envisagera toutes les solutions allant dans le sens de l'intérêt général, dans un dialogue apaisé avec les acteurs et dans le respect de l'ordre public" comme l'indique le communiqué du gouvernement. Elle ne fera pas table rase du passé puisque elle"tiendra compte de la consultation locale réalisée en juin 2016 et des travaux préparatoires de la Commission nationale du débat public, commission administrative indépendante".

Une préfète, un ingénieur et un ancien pilote auront donc la lourde tâche de mener à bien cette médiation. Anne Boquet est préfète, ancienne préfète de région Bourgogne et inspectrice générale des finances en service extraordinaire. M. Michel Badre, ingénieur membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a travaillé près de trente ans à l'Office national des forêts (ONF), puis à l'inspection générale du ministère de l'environnement entre 2003 et 2008. M. Gérard Feldzer est un ancien pilote de ligne désormais consultant pour l'aéronautique et les transports auprès des médias. C'est la personnalité la plus médiatisée des trois : conseiller régional Europe Ecologie-Les Verts en Ile-de-France entre 2005 et 2010, il est proche de Nicolas Hulot, dont il fut directeur de campagne en 2006-2007.

Les réactions à ces nominations ne se sont pas faites attendre, notamment de la part des partisans du projet. Le syndicat mixte aéroportuaire du grand ouest a ainsi exigé la mise en retrait de Gérard Feldzer, estimant que "son passé d'élu et de militant ainsi que ses prises de positions contre l'Aéroport du Grand Ouest jettent le discrédit sur la médiation avant même qu'elle ne démarre". Qualifiant Gérard Feldzer de "militant" anti-NDDL, le président (LR) de la région Pays-de-la-Loire Bruno Retailleau a, lui, qualifié jeudi soir la médiation de "mascarade" .

Le rapport de mission devra être remis le 1er décembre 2017 au plus tard, à quelques mois d'une échéance importante puisque la déclaration d'utilité publique (DUP) arrive à son terme le 9 février 2018. A noter que le gouvernement précédent a lancé une procédure de saisine du Conseil d'État pour qu'il prenne un arrêté prolongeant la DUP.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…