Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Smartphones et tablettes : l'indice de durabilité et de réparabilité européen entrera en vigueur mi-2025

Déchets  |    |  P. Collet

Le 31 août sont parus au Journal officiel de l'Union européenne les deux règlements créant l'indice de réparabilité et de durabilité européen qui s'appliquera aux smartphones et aux tablettes à partir de mi-2025. Le premier règlement crée le nouvel étiquetage et fixe les critères retenus (en particulier les échelles de notation). Le second, pris en application du premier, encadre les exigences d'écoconception, en particulier les tests à réaliser.

Concrètement la nouvelle réglementation ajoute cinq critères à l'étiquette énergie qui classe de A à G les smartphones et tablettes selon leur efficacité énergétique : une indication de l'endurance de la batterie par cycle exprimée en heures et en minutes par charge complète ; une indication de la résistance aux chutes exprimée sur une échelle allant de A à E ; un indice de réparabilité noté de A à E ; l'endurance de la batterie, exprimée en nombre en cycles avant que sa capacité de recharge ne chute à 80 % de la capacité initiale ; et un indice indiquant la protection contre la pénétration de poussières et d'eau.

Un projet critiqué

Le projet, initialement présenté par la Commission européenne en septembre 2022, a fait l'objet de modifications notables à la suite des critiques des États membres, des industriels concernés et des associations de protection des consommateurs et de l'environnement. Parmi les principales modifications apportées, on peut retenir l'inclusion des smartphones pliables qui, initialement, n'étaient pas concernés. Les associations plaidant pour la durabilité craignaient que les industriels ne s'engouffrent dans la brèche et multiplient ce type de téléphone.

Côté assouplissement, certaines exigences ont été revues à la baisse par Bruxelles, notamment au sujet de l'élaboration de méthodes de test. Cela, afin qu'elles ne « soient pas excessivement lourdes en termes de durée et de complexité ». De même, la robustesse attendue est moindre qu'initialement proposée : les smartphones résistant à 270 chutes répétées obtiendront A (contre 300 initialement) et ceux résistant à moins de 45 chutes la note E (contre 50).

Enfin, initialement, l'exécutif européen escomptait que son projet soit adopté rapidement et que la nouvelle étiquette soit apposée quatorze mois plus tard (soit début 2024). Finalement, elle ne figurera sur les smartphones et tablettes que dans vingt-et-un mois, c'est-à-dire en juin 2025.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Solution de protection incendie pour convoyeurs - Firefly ConveyorGuard™ BERTHOLD FRANCE SAS
Des technologies de tri pour le recyclage et la gestion des déchets TOMRA