En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nucléaire : Bugey 3 autorisé à fonctionner au-delà de 30 ans

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Jeudi 22 mars, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé avoir autorisé le fonctionnement jusqu'à 40 ans du réacteur 3 de la centrale du Bugey (Ain). "Au regard du bilan du troisième réexamen périodique du réacteur 3 de la centrale nucléaire du Bugey et compte tenu des prescriptions qu'elle a édictées, l'ASN n'a pas d'objection à la poursuite du fonctionnement de ce réacteur au-delà de son troisième réexamen périodique", indique l'ASN.

L'Autorité précise que, suite aux vérifications effectuées par EDF sur l'ensemble des dossiers de fabrication des équipements en provenance de l'usine du Creusot et installés sur ses réacteurs, elle "n'a pas été amenée à caractériser pour le réacteur n°3 de la centrale nucléaire du Bugey d'écarts nécessitant une réparation ou un remplacement immédiat et remettant en cause la remise en service des équipements sous pression nucléaires". Selon le décompte d'EDF, le réacteur Bugey 3 comporte 34 pièces fabriquées au Creusot. Dix-neuf constats de non-conformité au référentiel (non-respect d'une exigence interne à l'usine du Creusot) et 94 constats d'anomalie au référentiel (non-conformité avec une exigence contractuelle ou réglementaire) ont été décelés sur ces équipements. Ce réacteur était le plus affecté par les écarts, parmi les douze premiers audités.

La décision de l'ASN impose des mesures concernant, entre autres, le nombre et la disposition des recombineurs d'hydrogène installés dans le bâtiment réacteur, la tenue de certains bâtiments de l'îlot nucléaire à une onde de surpression, ou encore les systèmes de refroidissement des piscines d'entreposage des combustibles.

Réactions6 réactions à cet article

 

Peut-on trouver sur Actu-environnement la liste des membres de l'ASN pour se faire une idée des pressions qu'ils peuvent subir à propos d'un sujet aussi vital, SVP

Ils jouent avec nos vies

Sagecol | 26 mars 2018 à 09h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Les cinq membres du collège (les commissaires) sont :

Pierre-Franck Chevet (président)
Philippe Chaumet-Riffaud
Margot Tirmarche
Sylvie Cadet-Mercier
Lydie Evrard

Leur bio est sur le site de l'ASN : https://www.asn.fr/L-ASN/Presentation-de-l-ASN/L-organisation/Le-College

Cordialement,

Philippe Collet

Philippe Collet Philippe Collet
26 mars 2018 à 09h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci beaucoup.

Ils ne sont que cinq ?

Sagecol | 26 mars 2018 à 14h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

il faudra bien à un moment donné traduire en justice tous ceux et celles qui autorisent le crime nucléaire et la destruction radioactive du vivant. Non ?

juanito | 26 mars 2018 à 14h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Oui, cinq commissaires prennent les décisions. Mais ils s'appuient sur les nombreux experts de l'ASN et de l'IRSN.

Cordialement,

Philippe Collet

Philippe Collet Philippe Collet
26 mars 2018 à 17h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Donc il suffit d' "influencer" trois membres ?

Merci encore M.Collet

Il serait intéressant régulièrement de faire le point, y compris sur l'ASN, avec les fondateurs du GSIEN (Groupement DE Scientifiques pour l'Information sur l'Energie Nucléaire), Monique et Raymond SENE, quitte à "chatouiller" certains amis d'AE .

Est-il un sujet plus dangereux que celui-là sur le plan physique et pour ce qui est de l'avenir des générations actuelles et futures ?

Sagecol | 26 mars 2018 à 17h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…