En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nucléaire : l'ASN étend le défaut affectant certains diesels de secours à quatre réacteurs de 900 MW

Risques  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Lundi 30 octobre, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a étendu l'incident relatif au défaut de résistance au séisme des diesels de secours à quatre réacteurs de 900 mégawatts (MW). Les systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel des unités 2 et 5 du Bugey (Ain) et 1 et 2 de Fessenheim (Haut-Rhin) sont eux aussi concernés. Le 26 octobre 2017, l'ASN a demandé à EDF de procéder aux travaux nécessaires pour renforcer les ancrages des auxiliaires des diesels de secours de ces quatre réacteurs.

Dorénavant, cet incident, classé au niveau 2 de l'échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (Ines) qui compte huit niveaux (de 0 à 7), concerne 24 réacteurs. L'ASN indique que les 20 premiers réacteurs concernés ont fait l'objet des travaux demandés.

"Le 13 octobre 2017, EDF a déclaré à l'ASN que l'absence de démonstration de la tenue au séisme des systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel ne concernait pas uniquement les réacteurs de 1.300 MW mais également certains réacteurs de 900 MW", rappelle l'ASN. Outre les quatre réacteurs de 900 MW que l'ASN vient d'ajouter à l'incident identifié au printemps, les réacteurs 3 et 4 du Bugey font l'objet d'analyses pour déterminer si leurs générateurs de secours sont eux aussi affectés.

Pour rappel, en juin dernier, l'ASN avait annoncé qu'un incident générique affectait les groupes électrogènes de secours à moteur diesel des 20 réacteurs de 1.300 MW implantés sur 8 centrales nucléaires. L'incident concerne l'absence de démonstration de résistance au séisme des ancrages dans le génie civil de certains systèmes auxiliaires des diesels de secours, tels que les circuits de refroidissement ou de prégraissage. "En cas de perte des alimentations électriques externes provoquée par un séisme, le fonctionnement des diesels de secours pourrait ne plus être assuré, en raison de la défaillance de leurs systèmes auxiliaires", estime l'Autorité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…