En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La France balance entre nucléaire et énergies renouvelables

Des associations nationales et quatre candidats à l'élection présidentielle s'unissent contre le projet EPR. Pendant le même temps, la France s'oppose à l'adoption d'un objectif contraignant de 20% d'énergies renouvelables en 2020 en Europe.

Energie  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Les organisations et associations nationales (Agir pour l'environnement, Attac France, Confédération paysanne, France Nature Environnement, Greenpeace, Les Amis de la Terre, Réseau Action Climat, Réseau Sortir du nucléaire, WWF France) ont appelé aujourd'hui les candidats à l'élection présidentielle à s'engager dès maintenant à abandonner le projet de réacteur nucléaire EPR à Flamanville. Quatre candidats à la présidentielle avaient répondu à l'appel des organisations et associations : Dominique Voynet, Corinne Lepage, Olivier Besancenot et José Bové s'étaient réunis pour l'occasion.

Ils appellent à manifester le samedi 17 mars dans 5 villes de France pour ne pas rester prisonniers d'un modèle énergétique dépassé, centralisé, polluant et dangereux. Ces manifestations sont prévues simultanément à Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse, pour dire non à l'EPR et oui aux alternatives au nucléaire, ont annoncé les organisations à l'origine du projet.

Inscrit dans la loi d'orientation sur l'énergie et adoptée le 13 juillet 2005 par les parlementaires, l'EPR, technologie de réacteur à eau pressurisée, est un projet franco-allemand développé depuis 1992 par Siemens et Areva, destiné à prendre le relais des 58 réacteurs qui équipent actuellement les 19 centrales nucléaires françaises. Sa mise en service est prévue en 2012.

Le gouvernement pourrait signer prochainement le décret d'autorisation du nouveau réacteur nucléaire EPR. Les opposants au projet et notamment Greenpeace exhorte le Président de la République et son Premier ministre à donner la priorité à la lutte contre les changements climatiques et donc au développement des énergies renouvelables. Au lieu de signer un décret qui va autoriser un nouveau réacteur nucléaire dangereux et inutile, la France doit permettre le développement du secteur des énergies renouvelables, le plus à même de répondre au défi climatique, le plus dynamique économiquement et le plus créateur d'emplois, estime Frédéric Marillier, chargé de campagne énergie à Greenpeace.

Selon le collectif Stop EPR, le lancement d'une politique ambitieuse de maîtrise de l'énergie (sobriété et efficacité énergétique) et de développement des énergies renouvelables est la seule façon d'échapper à la crise énergétique liée aux risques nucléaires, à la raréfaction des ressources et au changement climatique.

Le collectif juge l'EPR aussi dangereux que les réacteurs nucléaires actuels avec notamment des risques de catastrophe nucléaire, des déchets ingérables et des rejets radioactifs.

La France et l'Allemagne qui ont des intérêts divergents dans la manière de lutter contre le réchauffement climatique s'affrontent d'ailleurs actuellement sur l'un des points du « paquet énergie », à savoir, la feuille de route de la politique énergétique européenne. Alors que l'Allemagne souhaite fixer un objectif contraignant de 20% d'énergies renouvelables à atteindre d'ici à 2020, la France s'y oppose.

Rappelons qu'en janvier, la Commission européenne avait présenté ses propositions concernant son plan d'action pour l'énergie destinée à lutter contre le changement climatique tout en renforçant la sécurité énergétique et la compétitivité de l'UE. Elle proposait aux 27 membres de l'UE de réduire de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020, par le biais notamment de mesures dans le domaine de l'énergie. Pour réaliser cet objectif, la commission souhaitait des économies d'énergies et surtout des investissements dans les énergies renouvelables en proposant un objectif contraignant selon lequel 20 % de la palette énergétique globale de l'UE devraient être produite à partir de sources renouvelables d'ici 2020.

Mais contrairement à la demande de la Commission européenne, le Conseil énergie a décidé, le 15 février dernier, de ne pas rendre obligatoire l'objectif de consommation d'au moins 20% d'énergies renouvelables d'ici 2020, au lieu de 7% actuellement. Avant la réunion, l'Espagne, l'Italie, la Slovénie, le Danemark, la Suède ou encore l'Allemagne défendaient l'idée d'une quote-part obligatoire pour les renouvelables, tandis que la Grande-Bretagne, la France ou la Finlande y étaient opposées.

Mais aujourd'hui la France se retrouve de plus en plus isolée. Dans son édition du jeudi, le quotidien anglais Financial Times rapporte que la Grande-Bretagne a renversé sa position et s'apprête à soutenir les propositions européennes. Nous soutiendrons la proposition d'un objectif de 20% d'énergie renouvelable, a affirmé au quotidien anglais un porte-parole du gouvernement britannique.

De son côté, la France se dit prête à soutenir un objectif contraignant, si et seulement si cet objectif concerne les énergies dites « faiblement émettrices de carbone » c'est-à-dire si le nucléaire en fait parti, au même titre que le captage et le stockage de carbone. Car pour le gouvernement, la véritable question est de parvenir à une réduction importante de la production des gaz à effet de serre. L'objectif final qui compte, c'est la réduction de CO2, avait déclaré le 15 février dernier le ministre français de l'Industrie, François Loos. La façon dont cet objectif est décliné par les Etats membres dépend du mix énergétique de chacun. Mais pour Frédéric Marillier, l'opposition de la France au développement des énergies renouvelables est inacceptable. Le Président de la République doit rectifier le tir ou accepter de décrédibiliser la France pour longtemps sur les enjeux climatiques, estime-t-il.
De plus, selon l'étude «Un courant alternatif pour le Grand Ouest » commanditée par le Réseau Sortir du nucléaire, l'EPR coûtera au minimum 3.3 milliards d'euros, payés directement par les consommateurs d'EDF. Selon cette étude, cette somme permettrait de produire autant d'électricité à partir d'énergies renouvelables et de créer 15 fois plus d'emplois. De son côté, Karine Gavand chargée de la campagne climat à Greenpeace France considère que soutenir un objectif européen contraignant est le moyen le plus efficace pour rassurer les investisseurs sur le développement du marché des énergies renouvelables, et pour lancer un signal fort à la communauté internationale à l'heure où s'ouvrent les négociations sur la prochaine période d'engagement du Protocole de Kyoto. D'autant que le secteur serait créateur d'emplois. La réalisation des objectifs 2010 déjà adoptés procurerait à elle seule plusieurs dizaines de milliers emplois, estime le Syndicat des énergies renouvelables qui considère que la France enverrait un signal fort au reste du monde en soutenant la proposition de l'Union Européenne d'un objectif contraignant de 20 % d'énergies renouvelables en 2020. Il appartiendra au sommet des Chefs d'État et de Gouvernement des 8 et 9 mars prochains de trancher.

Réactions17 réactions à cet article

 
OUI AU NUCLEAIRE - LA NATURE FAIT LA LOI

Se passer des réacteurs EPR voudrait dire tirer un trait à notre dépendance énergétique de 80%. J'espère que le nouveau président de la république Nicolas Sarkozy sera ferme sur ce point.
Quant au réchauffement planétaire il est du à deux facteurs principaux que nous ne pouvons pas contrôler:
Le soleil (écouter Euronews à ce sujet) qui réchauffe ou refroidit la terre tous les 11 ans.
Le géomagnétisme de la Terre (cf le géologue J. J. Orgeval) le nord magnétique étant remonté vers le nord géographique de 1730 Km en 174 ans, faisant remonter par voie de conséquence l'équateur, le tropique etc...d'autant. CQFD.
On nous ment pour tout le reste en voulant nous faire changer nos voitures, nos réfrigérateurs....et notre mode de vie.
La nature est ainsi faite et nous n'y pouvons rien. Elle fera toujours la loi.

MAUBERTI | 07 mars 2007 à 11h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:OUI AU NUCLEAIRE - LA NATURE FAIT LA LOI

Ceci est sans doute un message « provoc » tant le contenu est affligeant même pour quelqu’un comme moi qui travaille dans le domaine du nucléaire. Peut-être êtes vous justement « de l’autre côté » et pensez ainsi semer le trouble dans les esprits en mêlant un message rempli d’inepties avec une tendance politique. Cet acte idéologique est assez méprisable et méprisant vis-à-vis des internautes ! Mais si vraiment c’est votre fond de pensée, alors de grâce, documentez-vous un minimum ! La nature a ses propres lois, certes, mais l’action néfaste de l’homme sur le climat est maintenant clairement démontrée. Et pour finir, du nucléaire oui, mais sous contrôle et en complément des énergies renouvelables. Une seule solution n’est pas la solution. Mais finalement, est-il vraiement besoin de revenir sur tout ça, votre position est probablement à un extrême…mais lequel ?

AC | 07 mars 2007 à 13h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Hélas les présidentiables ....

La position des trois présidentiables n'est effectivement pas admissibles pour des électeurs de sensibilité "écolo". Même s'il faudra bien choisir "le moins pire"

Comment leur ouvrir les yeux ? Qui les influence, en sus d'EDF et d'AREVA ?

Chez Bayrou, c'est Jancovici. A chacun sa spécialité. Le fait d'être compétent pour ce qui est de l'effet de serre ne fait pas forcément de vous un expert en nucléaire. Surtotu quand vous avez votre croûte à gagner, à la différence de certains connaisseurs nullement dépendant de contrats industriels

Est-ce que tout ce qu'on nous raconte (vrai ou faux ?) sur les suicides à la centrale nucléaire de Chinon ne justifie pas précisément des craintes fondées ?

Que se passera-t-il dans toute la France, en fait nde choix de consommation énergétique , si une seule centrale française vieillissante pète ? Hélas, ce n'est pas un impossible scénario catastrophes, même si on ne peut comparer le contexte biélorusse et le contexte français.

Le provocateur (ci dessus) devrait taper GSIEN sur son moteur de recherche favori

Bonne lecture

Sophophile | 08 mars 2007 à 07h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:OUI AU NUCLEAIRE - LA NATURE FAIT LA LOI

En voila une excellente manière de se deculpabiliser !!! Vous avez tout à fait raison l'homme n'est pour rien dans le réchauffement climatique tous les scientifiques l'ont prouvé. Aussi continuons de rouler en 4x4 pour montrer notre position sociale et aussi consommons un max d'energie pour relancer l'economie et faire vivre la cogema. Les ressources energetiques c'est pareil, il en reste à foison car c'est bien connu les ressources de la terre sont inépuisables.
Plus sérieusement, il existe des formations qui permettent de se tenir au courant,des auteurs serieux: hubert Reeves, Jean Marie Pelt, Yves Paccalet, Albert Jaquard ...ect qui vous expliquent comment l'homme agit sur son environnement ça evite de se ridiculiser avec des propos aussi faux que scandaleux!!! Il ne faut vraiment avoir aucune morale aucune ethique envers les générations futures pour oser prétendre que l'homme n'est pour rien dans le réchauffement et donc continuer notre surconsommation à leurs dépends. Au fait j'imagine qu'avec de tels propos, vous avez également une solution pour les déchets nucléaires( j'ai entendu dire qu'en fait ils seraient bons pour la santé!!!, comme les OGM, les gaz d'échappement et toutes les autres pollutions oui oui oui!!!!

tulaterre | 08 mars 2007 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:OUI AU NUCLEAIRE - LA NATURE FAIT LA LOI

S'il est vrai que le programme EPR coutera 3,3 milliards d'euros à la France, je ne vois pas bien pourquoi ne pas mettre en balance le nucléaire et les énergies renouvelables.

La seule raison qui puisse valablement être retenue, c'est le risque d'opposition farouche des gens qui ne savent décidément pas ce qu'ils veulent : quand ils ne s'opposent pas au nucléaire, c'est pour refuser les champs d'éoliennes ou de panneaux photovoltaiques.

Ces opposants, qui p ex perçoivent mal une éolienne dans leurs vignes, freineront longtemps le développement d'alternatives au nucléaire. Peu importe les déchets que nous produisons du moment qu'on ne les voit pas. Alors qu'une éolienne, ça se voit !

Il s'agit d'une réalité très française qu'on ne peut pas ne pas prendre en compte...

jcdavignon | 08 mars 2007 à 15h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hélas les présidentiables ....

tu as l'air de bien connaitre tes ennemis ..et si au moins tu nous présentais tes amis connaisseurs du nucléaire libres (de quelle idéologie eux pour prendre parti contre un procédé technologique? ) ,on pourrait participer à ta ..sureté de jugement !!!

nuetclair | 08 mars 2007 à 19h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:OUI AU NUCLEAIRE - LA NATURE FAIT LA LOI

l'industrie du photovoltaique dépend de l'industrie du chlore pour épurer le silicium ..faut prendre le bébé et sa famille n'est ce pas ?
la durée de vie contractuelle d'usage des éoliennes est de 25 ans ...qui paye le démantèlement ou son renouvellement en matériau ?..c'est bien compris dans la facture que tu nous présentes ?

nuetclair | 08 mars 2007 à 19h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:OUI AU NUCLEAIRE - LA NATURE FAIT LA LOI

le "on " est incompréhensible pour nos voisins européens : qui exactement pousse à nous renouveler en acte d'achat ? l'éco consommation serait donc le renouvellement du même système capitaliste ? mais qui est ce on ?

nuetclair | 08 mars 2007 à 19h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bénéfice et vente mondiale

Il n'y a pas besoin d'aller très loin pour ouvrir le débat : les pours les contres.
Les pours mettent en avant les risque du nucléaire, les dechets
Les contres mettent en avant quoi ? l'aspect des éoliennes! parce-que une centrale c'est beau avec sa petite fumée dessus et ses eaux chaudes!. Le démentellement; parce que l'on ne sait toujours pas recycler les métaux ! mais on sait très bien réaliser le démentellement des centrale, pour preuve la plus vieille voit sa durée de vie prolongée de 10 ans (parce qu'on ne sais pas quoi en faire)
Mais on oublie une chose : Le commerce extérieur qui peut être engendré avec la commercialisation des nouvelles centrales, alors que les éoliennes ne sont pas françaises, restons chauvin, pas européen et pas sur terre, et tout va bien.
Je pense malheureusement que certains propos se trouvant sur ce furum refletent l'idée de certains Français qui avalent comptant ce qu'on leur dit et le répettent comme une conviction. Pour être convaicu, il faut être averti ! Et pour être averti il faut apprendre !!!

Salutations, et consommons juste !!!!

CHRISTIAN BROUSSE | 08 mars 2007 à 21h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Hélas les présidentiables ....

Pour participer à ma sureté, il faudrait d'abord savoir lire

"Mes amis", c'est précisément le GSIENl. ))))

Sophophile | 08 mars 2007 à 21h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Rester à son niveau de compétence = humilité !!

Vous vous croyez le seul investi du pouvoir de penser juste... C'est bien triste.

Sans repartir dans un débat dérivant, je vous rappelle simplement que les principaux atouts du nucléaire sont la disponibilité de grandes quantités d'énergie constantes à coût réduit et l'absence d'émissions de GES.

Le choix s'opère sur un bilan des qualités et inconvénients de chaque énergie. Le choix de la France n'a rien de méprisable en matière d'environnement lorsqu'on le compare à d'autres politiques de pays développés.

Fragued | 08 mars 2007 à 21h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Seule la démocratie est compétente !!

Mais quel genre d'expert êtes-vous pour vous permettre de ramener, en matière de nucléaire, la compétence de Jean-Marc Jancovici à de la soumission politique ou économique.

Vous semblez bien peu documenté sur ce sujet car vous devez comprendre qu'il n'a jamais été question en France de sortir du nucléaire et ce, bien avant les interventions médiatiques de Jean-Marc Jancovici.
D'ailleurs, les seuls candidats à la présidentielle défendant cette stupidité économique, environnementale et sociale ne représentent (en cumulé) même pas 10 % des voix.

L'avenir proche va nous montrer rapidement que la réduction des émissions de GES ne peut se passer d'un petit supplément de nucléaire fissile afin de pouvoir opérer une douce transition vers le nucléaire de fusion.

Peut-être, d'ici là, les économies d'NRJ et les ENR auront progressé et seront devenues totalement compétitives.

Alors là, oui, nous sortirons du nucléaire en toute sérénité...

Fragued | 10 mars 2007 à 17h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:OUI AU NUCLEAIRE - LA NATURE FAIT LA L

Le démentèlement d'une éolienne est pratiquement auto-financé par la vente des matériaux nobles qu'elle contient.

Les matériaux non nobles (composites, béton), sont totalement recyclable.

Eolienne = zéro déchet, il ne reste plus qu'à améliorer leur productivité, et les progrès des machines de 3ème génération vont dans ce sens.

pascal

Pascal | 12 mars 2007 à 14h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Seule la démocratie est compétente !!

Décidément,

Jean marc jancovici vulgarise bien les travaux du GIEC, mais il est totalement et irraisonnablement pronucléaire et ne maîtrise pas ce sujet.

Et il n’est pas du tout indépendant, il est très souvent financer par EDF, AREVA, l’IRSN, etc.

Des experts indépendant, vous les trouverez dans les rédacteurs de cahiers de GLOBAL CHANCE, Bernard Laponche, Benjamin Dessus, etc. ou dans les experts de l’association négaWatt : Sidler, Salomon, etc.

Bref, …

Ce qui est intéressant, c’est comment vous abordez le problème. Vous dites : « l’avenir proche », « rapidement », « petit supplément », « douce transition », « d’ici là », …….Voici là un raisonnement pas très rigoureux, pas très scientifique, ça revient à parler dans le vide. Ce dont vous parlez sans le faire exprès c’est de scénarii énergétiques. Et un scénario énergétique c’est pas si simple que a, on ne parle pas de rapidement, de petit bout, de bientôt …on parle sérieusement avec des paramètres, des données d’entrées, des sources, des hypothèses, des chiffres ! comme dans le scénario négaWatt par exemple.

Le nucléaire, c’est 2.5% de l’énergie mondiale, c’est tout petit petit………..

jojo | 22 mars 2007 à 14h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Quel expert êtes-vous ? Politique ?

Vous jugez Jean-Marc Jancovici sur des critères d'une partialité évidente. Lui est cohérent dans son discours ; pas vous lorsque vous en prenez qu'une partie et que vous jetez le reste.

Vos scénarios de GLOBAL CHANCE, NEGAWATT, ... et Cie n'ont jamais séduit aucune démocratie de notre planète. C'est à croire que les pseudo-scientifiques qui défendent ces thèses n'ont aucune volonté de démontrer l'échec de leur application. Pourtant, les pays étrangers au nucléaire ne manquent pas...

Mais la finalité de tous ces opposants est ailleurs. Elle est purement politique !!

Donc un conseil !! Passez par la voie des urnes pour pouvoir ésperer un retournement dans notre politique énergétique et arrêtez de cracher à tout va votre venin de militant...!!!

Tout le reste n'est qu'illusion....!!!!

Fragued | 22 mars 2007 à 23h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Quel expert êtes-vous ? Politique ?

"N'est-il pas évident que tous les gouvernements sont les empoisonneurs systématiques, les abêtisseurs intéressés des masses populaires?"

(Michel Bakounine)

Allez voter.

jojo | 23 mars 2007 à 12h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:OUI AU NUCLEAIRE - LA NATURE FAIT L

Le problème est que l'éolienne personne ne la veut dans son jardin...
ou sinon les voisin ne la veulent pas...
C'est gros pour ce que cela produit, bruyant, s'il fallait remplacer tout le nucléaire de France par des éoliennes...
La surface serait grande, et en absence de vent rien ne tourne...
Certaines éoliennes (relativement grandes) ont besoin d'électricité pour s'orienter au vent ou même lancer les pales...
Un ornithologue avait dit qu'il trouvait des cadavres de chauves-souris au pied d'éoliennes (info a vérifier)

Le photo voltaïque est polluant à sa construction et demande de l'énergie également a la construction...

Feroflo | 15 mai 2007 à 22h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…