En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le numérique pour réduire l'impact énergétique des véhicules

L'écoconduite est un levier d'économies de carburant pour la mobilité traditionnelle. Mais elle est d'autant plus efficace qu'elle est accompagnée d'outils numériques, s'appuyant sur des données, du véhicule en temps réel, collectées par des boîtiers.

Transport  |    |  Cécile Clicquot de Mentque Actu-Environnement.com

En attendant que le parc de véhicules propres prenne une place prédominante, le secteur de la mobilité ne peut pas s'affranchir de travailler sur l'optimisation des conditions d'usage des motorisations traditionnelles. Notamment via les principes de l'éco-conduite qui peuvent contribuer à une réduction de 15 % des consommations de carburant, et donc des émissions de CO2 et des pollutions atmosphériques associées.

Mais pour être réellement efficace, cette démarche doit être monitorée pour permettre à tout conducteur de repérer ses pratiques surconsommatrices de carburant et les corriger. C'est là qu'interviennent les outils électroniques et numériques, boîtiers connectés et applications mobiles. Une offre importante se développe sur le marché, s'adaptant à la plupart des modèles des véhicules existants. En général, ces petits boîtiers se branchent sur la prise dite OBD de la voiture (une entrée qui sert aux garagistes pour faire un diagnostic électronique du véhicule) pour récupérer en temps réel toutes les données techniques du véhicule, et les transmettre à une application qui pourra en tirer une information utile. C'est ainsi que l'on dispose de données sur la consommation, les vitesses, les accélérations, les freinages, voire la pression des pneus, le tout associé à une géolocalisation. Des données qui ont de l'intérêt pour évaluer l'écoconduite : c'est un axe de travail pour tous les fournisseurs de ces boîtiers, à l'image de Xee, Drust, WeNow, Oocar ou encore de Carlock.

Aller jusqu'à la compensation carbone

On prendra en particulier l'exemple de la startup We Now, qui vise un double objectif avec son boîtier connecté et son application : réduire les consommations de carburant avec de meilleures pratiques de conduite mais également aller jusqu'à la compensation carbone du solde incompressible via des investissements dans des projets nationaux ou internationaux labellisés. Une démarche originale vers la neutralité carbone qui séduit les responsables RSE des entreprises utilisant d'importantes flottes.

L'impact sur la qualité de l'air associé à l'écoconduite

Une approche parallèle à ces boîtiers connectés est l'application Géco Air, résultat d'un projet porté par l'IFPEN qui fonctionne sans boîtier. Son angle d'attaque est aussi différent puisqu'il cible la réduction de l'impact des déplacements sur la qualité de l'air. Mais le résultat en matière d'énergie et d'économies de carburant en est le corollaire. Avec l'enregistrement du véhicule et de la motorisation et le suivi GPS des vitesses et des topographies parcourues, l'application détermine l'impact sur la qualité de l'air du déplacement. Sachant qu'avec un même véhicule sur un même trajet, les émissions polluantes peuvent varier du simple au triple en fonction du style de la conduite, le bilan personnalisé et les challenges d'écoconduite organisés via l'application contribuent à un changement comportemental.

Des offres pour les poids lourds

Le domaine des camions n'est pas en reste compte tenu des enjeux financiers sur la consommation de carburant et l'entretien des véhicules. Pour ces domaines professionnels, l'enjeu reste cependant les vols de carburant. D'où le succès des boîtiers de sociétés comme AlertGasoil ou Solufuel, qui peuvent suivre en temps réel le niveau des réservoirs des camions. Des données qui peuvent contribuer aussi à la lutte contre le gaspillage, repérant les moteurs tournant longtemps à l'arrêt ou identifiant les consommations moyennes des camions/conducteurs, soit pour cibler des opérations de maintenance, soit de formation à l'écoconduite.

De la même manière, un capteur comme celui développé par Ekolis pour le suivi de la pression des pneus est à la fois un outil pour améliorer la sécurité et réduire les surconsommations dues à une mauvaise pression. Autant d'exemples qui montrent comment un accès pertinent et continu à des données techniques contribuent à plus d'efficience énergétique pour la mobilité, avec toujours à la clé des économies financières.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Cécile Clicquot de Mentque

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…