En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'ONF abandonne l'usage des pesticides en forêt publique

Biodiversité  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Ce vendredi 18 octobre, l'Office national des forêts (ONF) a annoncé avoir décidé l'abandon total de toute prescription et usage d'herbicides, insecticides et fongicides pour la gestion des forêts domaniales de l'État et des forêts communales. « Entérinée par une note de service diffusée par la direction à l'ensemble du personnel, cette décision "zéro traitement phytopharmaceutique" est entrée en vigueur le 14 octobre », précise l'ONF, qui avait déjà abandonné en 2018 l'usage du glyphosate. Cette décision a été prise en lien avec la Fédération nationale des communes forestières.

Certains des traitements auxquels renonce l'ONF sont encore autorisés par la réglementation. Mais dorénavant, l'Office aura recours à des alternatives mécanisées ou à des techniques de bio-contrôle des parasites.

En mars dernier, plusieurs associations environnementales ont publié un manifeste et une pétition demandant l'arrêt de l'usage des phytosanitaires dans les zones non-agricoles. La loi Labbé, qui a interdit leur utilisation aux collectivités depuis 2017, et aux particuliers depuis le 1er janvier 2019, permettait l'usage de certains pesticides dans les zones non-agricoles, dont les forêts.

Réactions6 réactions à cet article

 

Vieux motard que j'aimais, comme le disait Coluche ! L'air de la forêt publique n'en sera que plus respirable.
Qu'en est-il désormais de la position des CRPF vis-à-vis de l'usage l'usage des phytos en forêt privée ?

Pégase | 18 octobre 2019 à 21h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il ne restera donc bientôt plus qu'une seule catégorie d'empoisonneurs. Celle-la ne pourra plus, comme elle continue à le faire, se défausser sur d'autres, par exemple les collectivités ou les jardins des particuliers, qui correspondent à 0,000 etc... de la SAU, Reste encore, tout de même, la SNCF-RFF.

petite bête | 21 octobre 2019 à 09h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

il n'est pas trop tard pour rendre les forets publiques saines de toutes pollutions de traitements chimiques.
Merci à l'ONF pour cet engagement.

stanley50 | 21 octobre 2019 à 10h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ceci n'est que de la triste com' à peu de frais, les pesticides en forêt ont été peu employés! si l'on parlait plutôt des volumes excessifs prélevés en forêt publique (surtout domaniale!) et de ces routes forestières couteuses et ravageuses que l'office ouvre ou se propose de réaliser alors que se profile des solutions bien moins nuisibles. Mr Collet faites un peu plus de terrain...Votre article ressemble à communiqué de la DG de l'ONF. En ce qui concerne PEGASE, le CRPF agit globalement comme dans les années 1950...Je n'en dirai pas plus...

Epipogon | 22 octobre 2019 à 17h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Eh bien si, dites-en plus! Plus ou moins bien gérées, au moins les forêts publiques sont à peu près gérées.

petite bête | 28 octobre 2019 à 17h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je ne vous assènerais pas de chiffres et vous exposer la réalité prendrait des pages mais sachez qu'en règle générale, les rotations des coupes ont été raccourcies et les volumes réalisés augmentés, notamment en montagne où la régénération, (les très jeunes arbres destinés a remplacer ceux que l'on a coupé) tarde souvent à venir... Donc alors que la gestion forestière consiste à prélever un certain nombre de m3 à l'hectare sans déséquilibrer la forêt, on tape sur cette réserve sans considérer l'avenir. C'est comme si, ayant un capital placé qui produit des intérêts, vous dépensiez plus que ceux-ci et espériez avoir toujours la même rente...

Epipogon | 28 octobre 2019 à 19h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager