En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les Européens favorables à l'efficacité énergétique avec l'aide financière des Etats

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Une enquête commandée par le Parlement européen indique que les citoyens de l'Union européenne (UE) sont favorables à un objectif contraignant de 20% d'économie d'énergie d'ici 2020.

L'étude, menée en février 2011 à partir de 26.836 entretiens réalisés en face à face dans les 27 États membres, démontre cependant que si les Européens souhaitent réduire leur facture énergétique, ils semblent moins enclins à investir dans l'isolation d'un logement et dans les voitures propres en l'absence de subventions.

"À la question sur l'objectif d'une réduction de 20 % de la consommation d'énergie, 80 % des répondants ont estimé qu'il devrait être contraignant" indique le Parlement, précisant que "33 % d'entre eux ont répondu 'oui, certainement' et 48 % 'oui, probablement'."

Les Européens souhaitent être soutenus financièrement

"Dans le sillage de crise économique, probablement, les ménages ont voulu limiter les dépenses destinées à économiser l'énergie" indique le Parlement justifiant ainsi que "seuls 19 % d'entre eux ont effectué des travaux d'isolation et 6 % seulement ont acquis une voiture plus propre."

S'agissant des mesures d'économie d'énergie privilégiées par les Européens, l'étude met en avant l'adoption des compteurs intelligents mesurant la consommation énergétique quotidienne (47 % des personnes interrogées y sont favorables), les réductions d'impôt encourageant les économies d'énergie (40 %) et l'introduction de la concurrence entre les fournisseurs d'énergie (36 %).

Enfin, les personnes interrogées estiment que l'intégration des 27 réseaux énergétiques nationaux, via la création d'un réseau européen unique, contribuerait à réduire les coûts énergétiques (59 %), favoriserait une meilleure utilisation des différents types d'énergie (47 %) et rendrait plus sûr l'acheminement de l'énergie (35 %).

Le Parlement soutenu dans sa position

Les résultats de cette enquête confortent le Parlement dans sa volonté de rendre contraignant l'objectif de 20% d'efficacité énergétique stipulé dans le paquet énergie-climat. En mars 2011, la Commission a présenté un plan efficacité énergétique qui n'a pas pour l'instant vocation à devenir contraignant.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager