En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les péages autoroutiers modulés en fonction des émissions polluantes des camions et du trafic

Transport  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Un décret, publié le 18 décembre, précise les conditions de modulation des péages pour les poids lourds en fonction de la classe Euro des véhicules, c'est-à-dire de leurs émissions polluantes, mais aussi de l'intensité du trafic.

Le montant à acquitter pour les véhicules les plus polluants ne peut être supérieur au double de celui payé par les poids-lourds respectant les normes d'émission les plus strictes. Ce plafond était en fait déjà connu, puisqu'inscrit à l'article L. 119-7 du code de la voirie routière avant sa modification par la loi du 16 juillet 2013 portant diverses dispositions d'adaptation au droit de l'UE dans le domaine du développement durable (Ddadue).

Les conditions de modulation liées à l'intensité du trafic sont en revanche nouvelles. Le montant à acquitter lorsque le péage est modulé pour cette raison doit correspondre à un taux kilométrique supérieur de 75% maximum au tarif kilométrique moyen qui sert de base aux tarifs de péages autoroutiers fixés chaque année par les sociétés concessionnaires d'autoroutes. "Les périodes cumulées pendant lesquelles le péage modulé le plus élevé est perçu, en application du présent article, n'excèdent pas cinq heures par jour", précise le texte.

Transposition de la directive Eurovignette

Ce nouveau décret est pris en application de l'article L. 119-7 du code de la voirie routière, tel que modifié par la loi Ddadue qui a transposé la directive Eurovignette 3.

"La nouvelle rédaction proposée pour l'article L. 119-7 du code de la voirie routière permet de transposer cette partie de la directive en renvoyant à un décret la fixation du taux de modulation de congestion et la plage horaire ainsi que la modulation du péage en fonction de la norme Euro (lequel est susceptible de varier au cours des révisions ultérieures de la directive)", expliquait l'exposé des motifs de la loi.

Réactions1 réaction à cet article

 

Le double ce n'est pas assez alors qu'ils polluent beaucoup plus, que l'on mette également des radars pour faire respecter les limitations de vitesse, combien de poids lourds ne respectent pas les limitations en particulier sur les routes, et qui vous double lorsque la limitation descend a 70 km/h lors des pics de pollution,( ou vous collent a moins de 2 mètres parfois au mépris de toute sécurité)

lio | 19 décembre 2013 à 11h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…