En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le périphérique parisien entame sa mue

Aménagement  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, a reçu mardi 28 mai le rapport sur la transformation du périphérique parisien en boulevard urbain à l'horizon 2030. Rédigé par la mission d'Information et d'Évaluation (MIE) présidée par Laurence Goldgrab, présidente du groupe RGCI (Radical, de Gauche, Centre et Indépendants), et avec pour rapporteur Eric Azière, président du groupe UDI-MoDem, le rapport propose 40 mesures. La Maire accepte l'ensemble de ces dernières, les trouvant "parfaitement cohérentes et dans le prolongement des actions engagées par l'équipe municipale depuis 2014".

La transformation de cette autoroute urbaine inaugurée en 1973 avec quatre à cinq voies limitées à 70 km/h en un boulevard urbain de trois voies limitées à 50 km/h, traversable par les piétons et végétalisé, sera progressive. L'année 2020 sera consacrée à faire évoluer la gouvernance du boulevard en associant les communes limitrophes et à lancer une étude précise sur l'usage du périphérique. 2024 sera l'année de la création d'une voie réservée pour les transports en commun, le covoiturage et les véhicules propres, l'abaissement de la vitesse à 50 km/h et l'interdiction des poids lourds. C'est seulement en 2030 que le boulevard sera restreint à trois voies, végétalisé sur ses parois et ses terre-pleins centraux et accessible aux piétons.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…