En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pesticide et cancer : la fille d'un viticulteur décédé porte plainte contre X

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Valérie Murat, la fille d'un viticulteur décédé d'une maladie liée aux pesticides, a déposé lundi 27 avril la première plainte française au pénal contre X "pour homicide volontaire", devant le Tribunal de grande instance de Paris.

James-Bernard Murat, viticulteur de Pujols en Gironde, est décédé fin 2012 d'un cancer des bronches alors qu'il utilisait pour traiter ses vignes l'arsénite de sodium, un pesticide interdit en France depuis 1973 en agriculture mais autorisé en viticulture jusqu'en novembre 2001. M. Murat a utilisé durant 42 ans des produits à base d'arsénite de sodium pour traiter ses vignes contre l'esca, un champignon parasite. Son cancer lié à l'utilisation de ce pesticide avait été reconnu maladie professionnelle en février 2011.

La plainte de sa fille vise les fabricants de ce pesticide et les services de l'Etat qui ont autorisé ce produit avec pour objectif de "mettre en exergue toutes les responsabilités", soulignent les associations Générations Futures et Phyto-victimes dans un communiqué. "La dangerosité de l'arsénite est reconnue depuis au moins 1955, date de création du tableau des maladies professionnelles des pathologies liées à l'arsenic et à ses composés minéraux", ont dénoncé les associations.

"Je tiens à cette action en justice pour que mon père soit reconnu victime d'entreprises prédatrices, de leur collusion avec les services de l'Etat, pour qu'il ne soit pas mort aussi injustement pour rien, pour briser l'omerta qui règne dans la viticulture Bordelaise, alerter les professionnels afin qu'ils soient à même de se saisir de leurs droits et enfin mobiliser l'attention des citoyens sur cette problématique : les Français acceptent-ils une société qui sacrifie des professionnels au profit d'intérêts économiques ?", a déclaré Valérie Murat dans le communiqué.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager