En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

1ère phase du programme de maîtrise de l'énergie et de production d'EnR sur les îles d'Ouessant et Molène

Après l'île de Sein, la Région Bretagne, l'Ademe et EDF lancent le 1er juillet la 1ère phase du programme d'économie d'énergie sur les îles d'Ouessant et Molène dans le Finistère. Objectif : éviter 1.650 tonnes/an de CO2 dans les 2 îles d'ici 2013.

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
   
1ère phase du programme de maîtrise de l'énergie et de production d'EnR sur les îles d'Ouessant et Molène
L'île d'Ouessant
© Daniel Sainthorant - Fotolia.com
   
Comment réduire la dépendance au fioul de nombreuses îles françaises ? Après l'opération menée depuis 2007 sur l'île de Sein pour atteindre une réduction de 15% de sa facture énergétique, l'Ademe, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil général du Finistère et EDF ont lancé en 2008 une étude pour la mise en place d'un programme de maîtrise de la consommation d'énergie et de production décentralisée d'énergie sur les îles d'Ouessant et Molène, baptisé ''Plan éco-énergie Bretagne'', dans le cadre du contrat de projet Etat-Région 2007- 2013.

Ces deux îles ne sont pas raccordées au réseau national et produisent leur électricité par des petites centrales au fioul installées par EDF, explique l'Ademe. A Molène, d'une superficie de 75 hectares, la production d'électricité est en effet assurée par trois groupes électrogènes de 150, 225 et 320 kVA. Ces groupes consomment annuellement 394.000 litres de fioul pour fournir les 1.350 MWh consommés, essentiellement pour les usages liés à l'habitat.

A Ouessant, septième île française par la taille, la production d'électricité est assurée par 2 groupes de 1.200 kVA et 2 groupes de 1.450 kVA. Ces groupes consomment annuellement 1.890.000 litres de fioul pour assurer la production des 7.074 MWh nécessaires essentiellement aux besoins des habitations.

Aussi, chaque année, les îles de Molène et d'Ouessant consomment à elles deux près de 2,3 millions de litres de fioul. Une situation qu'il est urgent de changer, souligne l'Ademe.

Vers une autonomie énergétique des îles ?

C'est dans ce contexte que le Conseil régional de Bretagne, le Conseil général du Finistère, EDF et l'Ademe ont annoncé le 18 juin le lancement de la première phase du programme de maîtrise de l'énergie (MDE) et de production d'énergies renouvelables (ENR) sur les îles d'Ouessant et Molène.

Cette première phase du programme, qui débutera le 1er juillet, vise à mettre en place des systèmes autonomes de production d'électricité et engager des opérations permettant d'économiser et maîtriser les consommations d'électricité des deux îles.

Dans le cadre du programme, les 230 et 850 habitants respectifs de Molène et Ouessant recevront gratuitement courant juillet et août des ampoules basse consommation mais aussi des économiseurs d'eau par les mairies. Les habitants vont également bénéficier d'une aide de 60 %, plafonnée à 300 euros, pour l'achat d'un appareil de froid au minimum de classe A+ et ceci jusqu'au 31 décembre 2009.

Le programme entend également favoriser la production décentralisée d'électricité par énergies renouvelables à concurrence de 75 kWc d'énergie photovoltaïque sur les deux îles et prévoit de développer la filière d'énergie éolienne de proximité à Ouessant.

L'objectif du programme est ainsi de diminuer les consommations d'énergie de 26% pour Ouessant et de 16% pour Molène, permettant d'éviter annuellement 615.000 litres de fioul, soit 1.649 tonnes de CO2.

Rappelons que sur l'île de Sein, les groupes électrogènes au fioul produisaient chaque année 1.450 MWh d'électricité. Le programme a permis de réduire de 15% la consommation énergétique grâce à la distribution de 750 ampoules basse consommation dans les foyers depuis 2005 permettant une économie de 30.000 KWh par an, mais aussi l'acquisition de 100 réfrigérateurs et congélateurs de classe A+ (économie de 30.000 KWh) et l'installation en 2007 de 326 économiseurs d'eau chez les particuliers (gain de 111.050 m3).

Réactions2 réactions à cet article

 
Bonne initiative mais...

Bonne initiative, mais, si on prend l'exemple de Molène, qui consomme environ 1000 litres de fioul pour sa production d'électricité, cela représente environ la consommation d'un seul camion en une journée de route... Pensez à tous les camions qui roulent sur nos routes.

Moralité, réduire le nombre de camions sur nos routes serait beaucoup beaucoup beaucoup plus efficace que de distribuer des ampoules à économie d'énergie !

Moralité,

zonelc | 02 juillet 2009 à 14h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bonne initiative mais...

J'ai oublié de préciser : 1000 litres par jour !

zonelc | 02 juillet 2009 à 14h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…