En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vers une politique européenne intégrée sur l'Arctique ?

Gouvernance  |    |  Dorothée Laperche Actu-Environnement.com

Un premier pas vient d'être franchi vers une politique européenne intégrée sur l'Arctique : la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et la Commission européenne ont adopté une proposition qui pourrait servir de base aux actions de l'Union européenne (UE) dans cette région de l'Arctique.
En 2014, le Parlement européen et le Conseil leur avaient en effet demandé d'élaborer un cadre plus cohérent et intégré à l'action et aux programmes de financement de l'UE."La sûreté, la viabilité et la prospérité de l'Arctique ne sont pas seulement dans l'intérêt de ses 4 millions d'habitants, de notre Union européenne et du monde entier. Cette région revêt pour nous tous une importance cruciale à la fois sur le plan environnemental, social et économique, a souligné dans un communiqué Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne. Les mesures qui ont été adoptées aujourd'hui soulignent notre engagement vis-à-vis de cette région et des peuples qui y vivent, et notre détermination à ce que l'Arctique reste un modèle de coopération internationale constructive. Car l'Arctique joue aussi un rôle essentiel dans la sécurité régionale et mondiale, et constitue une composante stratégique de notre politique extérieure".

Trente-neuf propositions d'actions

Leur proposition se décline en 39 actions regroupées sous trois grands objectifs : des actions en faveur de la lutte contre le changement climatique et de la protection de l'environnement, des initiatives en faveur du développement durable et des actions en faveur de la coopération internationale. L'UE soutient par exemple la création d'un réseau de zones marines protégées dans la région et souhaite voir se développer un accord international visant à prévenir la pêche non réglementée au centre de l'océan Arctique. Elle prévoit notamment de prendre en compte les points de vue des populations autochtones dans l'élaboration actuelle des politiques de l'UE concernant l'Arctique (gestion de la pêche, coopération scientifique, etc.).


Riche en hydrocarbures et en minerais, ce territoire attise les convoitises. Ainsi, en août dernier, le Département de l'Intérieur des Etats-Unis a donné son feu vert à la relance des forages pétroliers de la compagnie Shell. Certains, comme le think tank le Cercle polaire appellaient de leurs vœux la constitution d'un traité de l'Arctique en vue de le protéger.
Pour ce qui concerne la politique arctique de l'Union, les États membres et le Parlement européen sont désormais invités à se prononcer sur la proposition.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager