En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les petites parcelles agricoles favorisent l'abondance des pollinisateurs

Biodiversité  |    |  Fanny RoussetActu-Environnement.com
Les petites parcelles agricoles favorisent l'abondance des pollinisateurs

Une équipe internationale de chercheurs du CNRS et de l'Inra montre pour la première fois qu'un paysage agricole fait de petites parcelles – donc avec davantage de bordures de champs – favorise l'abondance des pollinisateurs et la reproduction des plantes. L'étude suggère aussi qu'une plus grande diversité des cultures n'a pas forcément d'effet positif sur le nombre de pollinisateurs, notamment s'il s'agit de culture intensive comme celle du maïs.

Cette recherche s'inscrit dans la volonté de favoriser la biodiversité là où l'intensification de l'agriculture avait entrainé son appauvrissement. Les résultats sont basés sur des observations recueillies dans le cadre du projet Farmland dans 229 parcelles cultivées de tailles et cultures diverses dans quatre pays (Allemagne, Espagne, France, Royaume-Uni) par des scientifiques de quinze laboratoires. Ceux-ci ont identifié plus de 20.000 pollinisateurs (abeille sauvages et domestiques, syrphes) et ont mené des expériences de transfert de pollen et de production de graines.

Recréer des parcelles plus petites tout en maintenant la taille totale de surface de production agricole, est donc une nouvelle option à envisager dans les politiques agri-environnementales.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Fanny Rousset

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…