En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les parcs naturels régionaux et nationaux s'engagent pour améliorer la qualité de la nuit

Biodiversité  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

L'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes (ANPCEN) vient de signer deux conventions de collaboration avec la Fédération des parcs naturels régionaux de France et les parcs nationaux de France afin d'améliorer la qualité de la nuit dans ces espaces protégés. L'éclairage nocturne perturbe le monde végétal et animal, notamment la croissance des plantes, les migrations animales, la reproduction de certaines espèces… Dans le monde, et au Canada notamment, des réserves de ciel étoilé sont mises en place pour protéger la biodiversité.

Un décret d'application de la loi Grenelle 2, publié le 13 juillet dernier, sur la pollution lumineuse indique que les sites d'observations astronomiques et les espaces naturels protégés devront faire l'objet de mesures plus restrictives pour limiter les nuisances nocturnes. Il reviendra au ministre de l'Environnement ou au Préfet de prendre ces dispositions particulières.

D'ores et déjà, les parcs nationaux de France s'engagent volontairement à sensibiliser leur réseau et à promouvoir la démarche « Villes et villages étoilés » initiée par l'ANPCEN. La gestion de la lumière devra également être prise en compte dans la définition des trames vertes et bleues.

De son côté, la fédération des parcs naturels régionaux, dont certains membres ont déjà engagé des démarches sur cette problématique, s'engage à dresser un inventaire des actions réalisées dans les communes situées dans les Parcs et à travailler à des opérations de sciences participatives. La fédération s'engage également à diffuser auprès de son réseau les préconisations de la charte portée par l'ANPCEN en particulier lors de l'élaboration ou le renouvellement des chartes des Parcs.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager