Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La filière du polystyrène signe une charte d'engagement

Déchets  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Permettre le recyclage effectif de 100 % des emballages en polystyrène (PS) collectés et triés en France en 2025. Tel est l'objectif principal de la charte d'engagement signée le 14 juin par huit acteurs de la filière représentant les metteurs en marché d'emballages alimentaires (Syndifrais, Célène, Citéo), les intervenants de la chaîne de valeur des emballages en plastique (Elipso, PlasticsEurope, Polyvia) et les acteurs impliqués dans le recyclage (Michelin, Valorplast).

À travers cette charte, ces acteurs s'engagent à finaliser les travaux préparatoires d'une filière française de recyclage du polystyrène apte au contact alimentaire d'ici la fin de l'année 2021, à mettre en place des pilotes et des usines opérationnelles d'ici 2023 ou, à défaut, à élaborer un plan de sortie opérationnelle du polystyrène vers d'autres solutions d'emballages recyclables ou réemployables.

Ces engagements s'inscrivent dans le cadre de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (Agec) qui a fixé l'objectif de tendre vers 100 % de plastique recyclé en 2025. « En complément, le Gouvernement utilisera le levier réglementaire relatif à la filière REP emballages pour accompagner la mise en œuvre des engagements et développer l'incorporation de matière recyclée », annonce le ministère de la Transition écologique. La loi Agec prévoit notamment qu'un arrêté fixe pour 2022 une pénalité applicable aux emballages en plastique qui ne peuvent intégrer une filière de recyclage, rappelle ce dernier.

La signature de cette charte intervient dans le contexte de la discussion du projet de loi climat et résilience qui contient une disposition portant sur les emballages en polystyrène. L'Assemblée nationale a en effet voté un amendement qui interdit les emballages alimentaires à usage unique constitués de ce matériau à compter de 2025. Le Sénat a limité cette interdiction à ceux qui ne sont pas recyclables et dans l'incapacité de rejoindre une filière de recyclage.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Centre de Test Pellenc ST : optimisez vos process de traitement des déchets Pellenc ST