Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Redevances sur l'eau et les pesticides : les agriculteurs obtiennent l'abandon des hausses prévues en 2024

Alors que le projet de loi de finances pour 2024 prévoyait une hausse des redevances pour pollution diffuse et sur les prélèvements d'eau, la Première ministre, Élisabeth Borne, a confirmé, lors d'une réunion avec la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs et en présence du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, mardi 5 décembre, l'abandon de ces mesures.

Ces redevances, perçues sur les ventes de pesticides et sur les prélèvements d'eau pour l'irrigation, devaient rapporter, respectivement, 37 millions et 10 millions d'euros en 2024 et venir abonder, notamment, les budgets des agences de l'eau.

« Nous nous sommes, pour notre part, engagés à nous mettre au travail pour construire des trajectoires supportables, a déclaré le président de la FNSEA, Arnaud Rousseau, à l'issue de la réunion. Ce que nous avons dénoncé, ce sont des taxes, notamment sur l'eau, supérieures à 100 % d'augmentation dans un certain nombre de territoires. Sur la redevance pour pollution diffuse, des efforts importants avaient été consentis et, dans le contexte, une augmentation de plus de 20 % n'était pas tolérable. Mais qu'en revanche, en responsabilité, nous sommes d'accord pour nous mettre au travail pour les prochaines années, le faire de manière préparatoire, constructive et équilibrée. »

Réactions2 réactions à cet article

Cela fait des décennies que la FNSEA déclare qu'ils vont réfléchir à voir comment cela pourrait être possible dans l'avenir de modifier leurs pratiques pour moins consommer d'eau, ne plus rejeter de nitrates et de pesticides dans l'eau, pour mieux respecter la biodiversité...et les décennies passent, avec des mesures bien, bien inférieures à l'accroissement et l'urgence des défis.

Gabriel Ullmann | 07 décembre 2023 à 09h04 Signaler un contenu inapproprié

Petite réunion entre amis où la santé des concitoyens est méprisée pour satisfaire aux oukases de l'agrobusiness (que représentent FNSEA et JA).
Et on voudrait que le citoyen avale sans sourcilier cette énième potion amère ?!

Pégase | 13 décembre 2023 à 11h11 Signaler un contenu inapproprié

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires