En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pour relancer la construction, Emmanuel Macron veut réduire les normes environnementales

Bâtiment  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

En déplacement à Toulouse (Haute-Garonne), le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé, le 11 septembre, une "réduction des exigences des normes environnementales et sociales" pour relancer la construction des logements en France, rapporte l'AFP. "On me dira que je ne respecte pas l'environnement, ou parfois le handicap, parfois ceci ou cela. Mais il faut du pragmatisme", car "c'est essentiel pour résoudre le problème du logement", a déclaré Emmanuel Macron, en dénonçant la "sur-règlementation".

Cette volonté de simplification des normes, prévue parmi les mesures du nouveau plan de réforme du Logement, intervient alors que les maîtres d'ouvrage expérimentent, depuis novembre 2016, les seuils du label Energie positive & réduction Carbone (E+C-), qui préfigure la prochaine réglementation environnementale à l'horizon 2020 des bâtiments neufs. L'ex-ministre du Logement Emmanuelle Cosse avait décerné en mars 2017 les premiers labels.

Le plan de réforme du Logement devait initialement être présenté par le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, ce mercredi 13 septembre, durant le conseil des ministres qui risque d'être repoussé, Emmanuel Macron étant en visite aux Antilles.

La réforme doit être mise en place à l'automne. "L'idée de faire baisser les normes, c'est de faire baisser les coûts et donc de pouvoir construire plus", s'est félicité, hier, Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), sur France 2. Il a déjà fait part des risques de surcoûts induits pour atteindre les seuils des nouveaux bâtiments à énergie positive (Bepos) et bas-carbone, prévus par la nouvelle réglementation environnementale 2020. Le chef de l'Etat veut aussi réduire les délais de recours "qui coûtent très cher pour pouvoir produire massivement en quelques années".

Réactions2 réactions à cet article

 

Les propos de Macaron sont insensés il ne faut aucunement réduire les normes, j'aimerais entendre son discours au retour des Antilles dévastées, et du non respect des normes, des lois, des Plans de prévention. Il faut être sérieux. De plus son propos contient une dose de discrimination intolérable. Les pauvres dans les logements mal faits, mal isolés, et les riches eux ont droit à du HQE ?

BJ50320 | 13 septembre 2017 à 10h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@BJ50320: L'instauration d'une précarisation est pleinement l'idéal politique de M. Macron, et donc de "mettre les pauvres dans des logements mal faits, mal isolés, et les riches eux ont droit à du HQE". C'est cette même politique (que je trouve détestable) qui conduit les ordonnances "travail", la suppression de l'ISF...
Tous les avantages aux riches; les inconvénients aux pauvres...

sheriff912 | 22 septembre 2017 à 14h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…