En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bilan positif pour l'opération de recyclage des sapins de Noël à Paris

Déchets  |    |  Déborah PaquetActu-Environnement.com
Pour la troisième année consécutive, la Mairie de Paris a organisé le ramassage et le recyclage des arbres de Noël. Du 26 décembre au 24 janvier 2010, les Parisiens avaient la possibilité de déposer leurs sapins dans 95 parcs et jardins où un point de collecte était mis en place. Seule consigne : pas de flocage, pas de guirlande ni de décoration. Le sapin devait être déposé sous forme ''naturelle''.

Au total, ce sont 27.145 sapins qui ont été récupérés, soit 285 sapins en moyenne par site. L'opération tend à entrer dans les mœurs des Parisiens avec une hausse du nombre de sapins déposés de 11% par rapport à l'an passé (24.452 sapins collectés sur le même nombre de sites).

En tête des parcs et jardins les plus plébiscités, on citera le parc de Clichy Batignolles (17e) avec 1202 sapins, les Buttes Chaumont (19e) avec 1131 sapins suivi de près par le Parc Montsouris (14e) (1125 sapins).

''Les jardins où le chiffre a le plus fortement progressé sont le square Saint-Laurent (10e) avec plus 508 sapins, le parc Clichy-Batignolles (17e) avec plus 484 sapins, les jardins du Ranelagh (16e) avec plus 479 sapins, le square des Epinettes (17e) avec plus 440 sapins et le parc Monceau (8e) avec plus 391 sapins'', précise la mairie de Paris dans un communiqué.

Philippe Cheval, rattaché à la Direction des Espaces Verts et de l'Environnement de Paris, nous explique dans une vidéo diffusée par la mairie le devenir des sapins. Broyés, les sapins sont transformés en paillis qui sera ensuite utilisé directement par la municipalité. Déposé au pied des arbres et arbustes, le paillis permet d'éviter que la terre en surface ne se compacte trop. Il conserve l'humidité au sol, évite l'apparition des mauvaises herbes et représente un apport organique pour le sol et les végétaux.
Pour Philippe Cheval, cette opération représente un ''double intérêt en matière horticole et en matière de développement durable''. ''C'est autant de sapins qui ne partiront pas à l'incinération'', rappelle-t-il dans la vidéo.

Le recyclage des sapins est en effet un moyen de réduire la quantité des ordures ménagères incinérées. Il s'agit aussi d'inciter les Parisiens à ne pas déposer leur sapin sur la voie publique et aussi, dans le cadre du plan climat, d'améliorer le bilan carbone de la Ville en évitant des transports inutiles.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Déborah Paquet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…