Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Sargasses : l'Ademe dresse le bilan des subventions 2020 et des actions en cours

Biodiversité  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

Suite à l'appel à projets (APP) « Sargassum », lancé en février 2019, l'Agence de la transition écologique (Ademe) a publié ce mois-ci un bilan de ses subventions allouées en 2020 à la lutte contre l'échouage massif des sargasses dans les Antilles.

Pour rappel, ces algues brunes proviendraient principalement des côtes africaines. Par l'action de courants dans l'océan Atlantique, elles s'échouent chaque année par dizaines de milliers de tonnes sur les plages antillaises. Leur accumulation bloque les activités nautiques et leur décomposition produit mauvaises odeurs et gaz toxiques.

Depuis 2015, l'Ademe travaille sur place à des solutions de collecte et de valorisation des sargasses. Elle a ainsi subventionné 52 projets (dont 48 % de collecte innovante et 39 % de valorisation) à hauteur de 6,5 millions d'euros depuis 2015. Au cours de l'année 2020, 770 478 euros ont été accordés principalement aux 12 lauréats de l'APP Sargassum – comme Sargacare, voué à analyser les effets néfastes sur la santé des émanations gazeuses de ces algues, ou Pyrosar, qui tend à les valoriser par pyrolyse.

L'agence gouvernementale a aussi fait l'état des lieux des études en cours localement. Le suivi par caméra des échouages de sargasses, mené par le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM) depuis 2018 en Guadeloupe et en Martinique, sera notamment renouvelé pour deux années supplémentaires. L'Ademe souligne aussi la mise en œuvre d'un barrage pour la collecte en mer des algues, en parallèle du réensablement du site de l'Anse Maurice à Petit-Canal (Guadeloupe) « où la collecte à terre a potentiellement joué un rôle dans (sa) dégradation ». Enfin, l'année 2021 marquera le lancement de plusieurs projets de valorisation, dont « Sargasse Project » (production de cellulose papier et moulée à partir des algues collectées et traitées) et « Terre d'Algues » (production d'écomatériaux pour le BTP).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

BioDECONDITIONNEUR™ sur collecte selective des matières organiques MAVITEC Green Energy