Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Santé au travail : les travaux exposant à la silice cristalline désormais inscrits comme cancérogènes

MAJ le 09/11/2020
Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Un arrêté interministériel, publié le 1er novembre au Journal officiel, inscrit les travaux exposant à la poussière de silice cristalline comme cancérogènes au titre du code du travail à compter du 1er janvier 2021. Cette inscription implique pour l'employeur des exigences supplémentaires en matière d'évaluation des risques, de mise en œuvre de moyens de prévention, de contrôle de l'exposition des travailleurs, d'information et de formation, ainsi que de mise en œuvre de mesures particulières en cas d'accidents.

Cet arrêté complète la transposition la directive européenne du 12 décembre 2017, qui a créé des valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP) pour onze nouvelles substances parmi lesquelles la poussière de silice cristalline générée par l'extraction, la taille et le concassage de matières telles que le béton, la brique ou la roche. En France, les VLEP sont fixées depuis 2008 à 0,1 mg/m3 pour les poussières alvéolaires de quartz et 0,05 mg/m3 pour les poussières alvéolaires de cristobalite et de tridymite.

Dans un avis rendu en mai 2019, l'Agence de sécurité sanitaire (Anses) avait estimé que l'exposition des travailleurs à la silice cristalline présentait un risque particulièrement élevé. Elle préconisait un abaissement des VLEP ainsi qu'une révision des tableaux de maladies professionnelles. En 2017, 365 000 travailleurs étaient exposés en France à cet agent, classé « cancérogène avéré » par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les statistiques de l'Assurance Maladie pour 2019 font état d'une hausse de 13,9 % des maladies professionnelles liées à la silice cristalline. Soit la plus forte hausse constatée parmi toutes les pathologies.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager