En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'urgence environnementale et les écotechnologies parmi les axes prioritaires de la recherche française

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
''L'urgence environnementale et les écotechnologies'' figure, aux côtés de ''la santé et les biotechnologies'' et ''la communication et les nanotechnologies'', parmi les trois axes prioritaires de la Stratégie nationale de recherche et d'innovation (SNRI), présentée le 8 juillet par Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Les travaux du comité chargé d'élaborer la future stratégie nationale de la recherche et de l'innovation avaient été officiellement lancés en janvier dernier par le Président Nicolas Sarkozy. Ces trois axes de recherche prioritaires ont été dégagées par plus de 600 scientifiques de la recherche publique, des entreprises et des représentants d'ONG.

Parmi les enjeux de l'axe ''urgence environnementale'', définis lors du Grenelle Environnement, figure le développement de la production d'énergie sans émission de gaz à effet de serre (nucléaire, solaire photovoltaïque, biocarburants de 2ème génération, énergies marines). Pour les agrocarburants, il s'agit d'utiliser la plante entière et non plus seulement la partie comestible, pour éviter une concurrence entre énergie et alimentation; et pour le nucléaire, investir dans des réacteurs de 4e génération et dans la gestion durable des déchets radioactifs.

Les autres priorités environnementales concernent la construction des bâtiments ''moins énergivores'', le développement de véhicules décarbonés (électriques, hybrides), la réduction de la consommation des transports aériens et de leur pollution sonore, ou encore le lancement de ''villes et des bâtiments durables'' (bâtiments à faible consommation énergétique, à énergie positive, stockage d'énergie, systèmes urbains durables...).

Concernant l'axe ''santé et biotechnologie'' figurent parmi les enjeux l'amélioration de la connaissance du vivant, le renforcement de la sécurité alimentaire pour prévenir des maladies comme le cancer, mais aussi une nouvelle médecine et une nouvelle agriculture fondées sur les biotechnologies pour assurer par exemple une médecine personnalisée avec des diagnostics plus rapides.

Le troisième axe de recherche mise sur ''la révolution des nanotechnologies'' aussi bien dans les domaines de l'électronique, des matériaux, des technologies pour la santé que des énergies renouvelables.

Le gouvernement doit valider à l'automne la stratégie de recherche et d'innovation pour les quatre ans à venir.

Réactions1 réaction à cet article

 
Samu de l'environnement alsace, nord et centre

Depuis quelques mois, des samu de l'environnement apparaissent.
As quand une subvention de l'etat pour aide a faire emerger ces 3structures???

Davnord | 22 mars 2010 à 18h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager