Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

COP 26 : 100 pays s'engagent à mettre fin à la déforestation d'ici à 2030

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

À l'occasion d'un Sommet sur les forêts et l'utilisation des terres organisé par le Royaume-Uni en marge de la COP 26, 100 chefs d'État ou de gouvernement promettent de stopper la déforestation, voire d'inverser la tendance d'ici à 2030. Les grands pays forestiers comme le Canada, la Russie ou encore la République démocratique du Congo et le très décrié Brésil sont signataires. Ces dirigeants représentent au total 85 % des forêts mondiales. En Colombie par exemple, cet engagement devrait se concrétiser dans la loi : « Nous allons inscrire dans la loi un engagement en faveur d'une déforestation nette zéro d'ici à 2030 – l'un des engagements les plus ambitieux d'Amérique latine – et de protéger 30 % de nos ressources terrestres et océaniques d'ici à 2030 », explique le président colombien Iván Duque, signataire de la déclaration.

Cette engagement politique s'accompagne pour certains pays (douze d'entre eux) d'un engagement financier : 12 milliards de dollars entre 2021 et 2025 seront versés aux pays en développement, notamment pour la restauration des terres dégradées, la lutte contre les incendies de forêt et le soutien aux droits des communautés autochtones. Les investisseurs privés s'engagent aussi à mobiliser 7,2 milliards de dollars. Les P-DG de plus de 30 institutions financières représentant plus de 8 700 milliards de dollars d'actifs mondiaux s'engagent en parallèle à éliminer les investissements dans les activités liées à la déforestation.

Enfin, 28 gouvernements représentant 75 % du commerce mondial des principaux produits de base qui peuvent menacer les forêts – comme l'huile de palme, le cacao et le soja – s'engagent dans un ensemble commun d'actions pour « assurer un commerce durable et réduire la pression sur les forêts, y compris le soutien aux petits agriculteurs et l'amélioration de la transparence des chaînes d'approvisionnement ».

Selon le dernier rapport de l'ONU sur la déforestation dans le monde datant de mai 2020, près de 10 millions d'hectares sont perdus chaque année à la suite de leur conversion à des fins agricoles ou autres. Malgré un ralentissement de la déforestation cette dernière décennie.

Réactions4 réactions à cet article

 

Mais bien sûr : donnons encore 9 ans comme horizon aux industriels, alors que c'était déjà avant hier qu'il fallait agir ! Et d'ici 2030, de nouveaux sommets (des abysses politiques ?) constateront que cette échéance n'est pas tenable, puisque la fuite en avant aura continué comme d'hab', et qu'il faut en fixer une autre plus lointaine. Les grands pays forestiers signataires ne s'y sont pas trompés en apposant leur signature : ils savent parfaitement pouvoir compter sur la veulerie, si ce n'est la duplicité, de leurs confrères.

Pégase | 03 novembre 2021 à 16h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pourquoi attendre, ça n'a rien de bien compliqué de récolter les baliveaux et replanter ou semer selon la variété, on le fait bien pourquoi pas les autres.

pemmore | 04 novembre 2021 à 00h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour. Que veut dire "déforestation nette zéro"? Aucune déforestation ? ou alors déforestation "compensée" (ailleurs) ?

nimb | 04 novembre 2021 à 09h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On voit bien ça chez-nous les élus à l'affût de forêts à dissoudre d'un trait de plume, au Mans ville de me Le foll qui rève de destin national, lol!, une forêt quasiment en centre ville tellement dense qu'on ne peut y pénétrer, le dernier espace totalement sauvage de la ville, il est question de la passer par le fil de chaîne de tronçonneuse aux grands émois des gens du quartier, faut vraiment un esprit retors de ne penser qu'à ça, détruire le vivant pour hlmiser à tout prix alors que la ville croule sous les jachères industrielles.
L'écologie c'est peut être aussi réserver son vote à ceux pour qui la nature passe avant le reste.

pemmore | 04 novembre 2021 à 16h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit des Affaires publiques/privées Huglo Lepage Avocats