En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Etat ne devra plus acheter des produits contribuant à la déforestation importée en 2022

Agroécologie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
L'Etat ne devra plus acheter des produits contribuant à la déforestation importée en 2022

Dans le projet de loi sur l'agriculture, adopté définitivement le 2 octobre par l'Assemblée nationale, un objectif est fixé en matière de lutte contre la déforestation importée. "L'Etat se donne pour objectif, à compter de 2022, de n'acheter que des produits n'ayant pas contribué à la déforestation importée, dans des conditions définies par décret", précise le texte.

Le gouvernement devra également remettre au Parlement, dans un délai de six mois à compter de la promulgation de la loi, un rapport portant sur cette problématique. Il devra définir la déforestation importée, faire le point sur les pratiques agricoles qui y contribuent et les pistes à suivre pour les réduire.

Le plan biodiversité, présenté début juillet, prévoit de "réduire puis stopper d'ici 2030 l'impact des importations françaises sur les phénomènes de déforestation, de dégradation des forêts tropicales, de conversion d'écosystèmes et de changement d'affectation des sols indirect". Au même moment, le gouvernement a mis en consultation publique la stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée. Production de soja en Amérique latine, plantations de palmiers à huile en Asie du Sud-Est, production cacao en Afrique sont notamment pointés du doigt. Pousser les entreprises à intégrer dans leur démarche RSE un axe de lutte contre la déforestation et à développer des indicateurs spécifiques, créer une plateforme publique/privée pour centraliser les engagements des acteurs et alerter de façon ciblée les entreprises responsables de la déforestation font partie des mesures envisagées pour réduire les impacts.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…