En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Générations futures classe les départements "dépendants" au glyphosate

Agroécologie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Ce mardi 20 novembre, l'association Générations Futures a publié une carte des ventes de glyphosate pour "attirer l'attention" sur les départements français "les plus dépendants" à l'herbicide controversé.

Le plan gouvernemental de sortie du glyphosate prévoit de mettre fin sous trois ans à la majorité des usages du pesticide et sous cinq ans à la totalité. Selon le ministre de l'Agriculture, 8.800 tonnes de ce produit ont été vendues en 2017 en France, sur les 27.000 tonnes d'herbicides écoulées, soit près d'un tiers. C'est le premier herbicide utilisé en France.

Générations futures a présenté un classement des départements qui ont acheté en 2017 le plus de glyphosate, par hectare de surface agricole utile (SAU). Le Vaucluse est en tête du classement (1,25 kg/ha), suivi de la Réunion (1,21 kg/ha), de la Martinique (1,14 kg/ha), de la Gironde (1,03 kg/ha) et de l'Aube (1,01 kg/ha). "Nous avons décidé de « récompenser » ironiquement ces départements les plus accros à cet herbicide le plus vendu au monde : ce sont les « Glyph'Awards » qui se verront décernés chaque année. Notre but : encourager les agriculteurs de ces départements à ne plus jamais vouloir recevoir cette ‘distinction' et donc à diminuer ou supprimer leur utilisation de glyphosate", a souligné François Veillerette, président de Générations futures.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce classement, a-t-il détaillé à franceinfo : "Les types de culture ont une influence. Dans le Vaucluse il y a la viticulture par exemple. Dans les territoires ultra-marins le climat doit expliquer une utilisation élevée parce qu'avec un climat chaud et humide les herbes peuvent pousser toute l'année. En France métropolitaine, c'est une combinaison à la fois du type de culture et d'habitudes professionnelles".

A l'inverse, le classement distingue en queue de peloton : la Lozère (0,01 kg/ha), la Corse du Sud (0,02 kg/ha) et le Cantal (0,04 kg/ ha) qui sont les départements qui ont acheté le moins de glyphosate en 2017. La moyenne nationale du recours au glyphosate est de 0,32 kg/ha de SAU, selon l'association.

Générations futures a aussi publié une carte qui présente la quantité de toutes les substances actives de pesticides vendue dans chaque département l'an dernier. "Certains départements de grandes cultures atteignent les 5 kg de pesticide à l'hectare, soit le double de la moyenne nationale", a indiqué François Veillerette. Deux autres cartes de l'ONG détaillent également les pesticides cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques (CMR) avérés, probables ou possibles ainsi que les pesticides suspectés d'être des perturbateurs endocriniens, utilisés par hectare pour chaque département en 2017.

Pour réaliser l'ensemble de ces cartes, l'association s'est appuyée sur les données officielles de la banque nationale de vente des distributeurs (BNV-D).

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonjour
disposez vous des cartes dont vous parlez, ou faut il contacter générations futures.
Merci

PVN | 21 novembre 2018 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour PVN,

Nous avons mis en lien au sein de l'article les cartes de Générations futures que pouvez consulter sur le site de l'association.
Cordialement.

Rachida Boughriet Rachida Boughriet
21 novembre 2018 à 10h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En réalité, et comme cela a été rappelé lors du colloque de Lyon la semaine dernière (Eau et changement climatique, organisé par les Agences de l'eau), les tonnages n'ont guère de sens dans l'absolu car c'est le NODU (dosage de substance active) qui compte. Mais la carte est tout de même un bon indicateur global.

petite bête | 21 novembre 2018 à 11h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…