En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Air : le Grand Paris interdit les véhicules les plus polluants à partir de juillet 2019

Transport  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Lundi 12 novembre, le Conseil métropolitain du Grand Paris a adopté le projet de mise en place d'une zone à faibles émissions (ZFE) à l'intérieur de l'A86. A compter du 1er juillet 2019, les véhicules classés Crit'Air 5 et non classés ne pourront plus circuler dans ce périmètre. Cette interdiction s'accompagne d'un dispositif d'aide au changement de véhicule destiné aux ménages modestes.

La Métropole du Grand Paris rejoint ainsi la Ville de Paris qui applique cette mesure depuis le 1er juillet 2016. "Il s'agit de l'une des mesures les plus efficaces pour lutter contre la pollution de l'air", rappelle la Métropole. Elle précise que la pollution de l'air est responsable de 5.000 décès prématurés par an sur le territoire de la Métropole.

Une aide de 3.000 à 5.000 euros

La ZFE métropolitaine concernera 79 communes dont le territoire est tout ou en partie compris dans la zone intra A86. A partir du 1er juillet, les deux-roues immatriculés avant septembre 2000, les voitures essence ou diesel immatriculées avant le janvier 1997 (Euro 1) et les camionnettes immatriculées avant octobre 1997 (Euro 1) y seront interdits. Cette restriction concernera "un total de 118 000 véhicules [particuliers] immatriculés, soit moins de 1% de l'ensemble du parc roulant".

Parallèlement, le Grand Partis met en place des dispositifs d'aides au renouvellement des véhicules. La Métropole s'engage "[à] constituer en lien avec l'Etat, la Ville de Paris et la région, un guichet unique des aides, déjà̀ attribuées par ces différentes institutions". Elle précise que son dispositif "Métropole roule propre !" propose une "aide allant de 3.000 à 5.000 euros, selon les revenus du ménage, destiné aux particuliers métropolitains qui souhaitent remplacer leur véhicule Crit'Air 5 ou non classé, quel que soit le type de motorisation, par un véhicule non polluant". Cette aide est cumulable avec la prime à la conversion de l'Etat et le bonus écologique.

En outre, deux groupes de travail seront créés : un dédié aux critères d'attribution des aides de la Métropole aux revenus les plus modestes et l'autre consacré aux alternatives à la voiture. "A l'issue des travaux de ces groupes de travail, le Conseil métropolitain [pourrait se réunir] si nécessaire pour faire le point sur le calendrier de mise en place de la ZFE."

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…