En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Huit opérations pilotes expérimenteront la démarche Energie+ Carbone- à l'échelle du quartier

Bâtiment  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Un consortium d'acteurs de la filière du bâtiment a lancé, le 15 octobre, le projet de recherche et développement (R&D) qui vise à élaborer des indicateurs pour étendre la démarche du label Energie+ Carbone- (E+ C-) à l'échelle du quartier. Ce programme sera mené jusqu'en 2021, via huit projets pilotes. Le consortium fédère le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), l'association pour le développement du bâtiment bas carbone (BBCA), les certificateurs Alliance HQE-GBC, Certivea et Effinergie, ainsi que le technopôle Atlantech, le centre de R&D Efficacity et le bureau d'études Elioth (groupe Egis).

Le 26 septembre dernier, l'association BBCA a présenté ses travaux (menés avec le CSTB et Elioth) pour définir un futur référentiel permettant de quantifier l'impact carbone d'un quartier. Ce programme de R&D  est coordonné par le CSTB. Il fait partie des onze projets innovants lauréats en juillet de l'appel à projets de l'Ademe "Vers des bâtiments responsables à l'horizon 2020". Le référentiel Energie + Carbone- (E+ C-) est expérimenté depuis novembre 2016 par les maîtres d'ouvrage. Les seuils d'E+ C- préfigurent la réglementation environnementale 2020 des bâtiments neufs.

Le programme vise à développer et tester une méthode d'évaluation Energie/Carbone à l'échelle du quartier. "Un quartier est, plus qu'une somme de bâtiments, un système global qui a un fonctionnement propre, en interaction avec la ville. L'évaluation devra tenir compte du contexte de l'opération, intégrer différents scénarios prospectifs portant tant sur l'usage du quartier que sur les coûts des énergies et l'impact du changement climatique", explique le consortium. Ce qui "nécessite de redéfinir les contributeurs et de prendre en compte également - outre les produits et équipements, le chantier, l'énergie et l'eau - les déplacements, les réseaux, le traitement des déchets, l'éclairage public, la réalisation des infrastructures, les espaces publics…", ajoutent les partenaires.

Le programme s'organise en trois phases : la définition du cahier des charges, l'élaboration de la méthode puis l'expérimentation de cette méthode via huit projets pilotes. Cette expérimentation sera menée au sein du quartier urbain bas carbone "Atlantech" à La Rochelle (17), de la" Cité Descartes" à Champs-sur-Marne (77), un quartier d'affaires labellisé "Démonstrateur industriel pour la ville durable". Les projets d'aménagement "EcoCité Euroméditerranée" à Marseille (13) ainsi "Sevran Terre d'avenir" à Sevran (93) testeront aussi la méthode aux côtés de l'éco quartier "Les nouveaux Echats" situé à Beaucouzé (49). Trois autres opérations font aussi partie de l'expérimentation : "Portes de Paris": la partie nord du Parc d'activités à Saint-Denis/Aubervilliers (93), la "ZAC de Chesnes" (Porte de l'Isère (38)) et le projet "17&Co" à Paris (75). Les résultats sont attendus en mars 2021.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…