En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La métropole de Lille active pour la première fois la circulation différenciée

Risques  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

A l'instar de Paris, la métropole lilloise active, pour la première fois, la circulation différenciée pour cause de pic de pollution. Le Nord, le Pas-de-Calais et l'Oise connaissent un épisode de pollution atmosphérique aux particules PM10 depuis plusieurs jours. Le niveau réglementaire, fixé à 50 µg/m³, est dépassé dans le Nord et le Pas-de-Calais, depuis lundi, et mardi dans l'Oise.

Pour mercredi, la préfecture a donc décidé de mettre en place la circulation différenciée sur la base des certificats Crit'Air dans 12 communes de la métropole lilloise : Lille (dont Hellemmes et Lomme), La Madeleine, Lambersart, Lezennes, Marcq-en-Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille et Sequedin. Seuls les véhicules ayant une vignette Crit'Air 0,1, 2 et 3, les poids lourds aux normes Euro 4, 5 et 6, les motocyclettes (deux-roues et tricycles) et les covoiturages sont autorisés à circuler.

La région Hauts-de-France fait partie des quelques régions françaises à avoir choisi la circulation différenciée pour gérer les pics de pollution de l'air dans les métropoles. Elle l'a mise en place en juillet 2017 pour qu'elle s'applique à la métropole lilloise. Jusqu'à maintenant, elle n'avait eu besoin de l'activer.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…