Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Agriculture biologique : Marc Fesneau promet d'augmenter le soutien de l'État en 2024

Agroécologie  |    |  F. Gouty

Dix-huit millions d'euros. C'est le montant total qu'a promis le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, pour le fonds Avenir bio, dès l'année prochaine. Cette enveloppe annuelle, ainsi augmentée de cinq millions d'euros supplémentaires dans le projet de loi de finances pour 2024, doit servir à « accompagner cet effort de structuration dont les filières bios ont besoin pour consolider leur marché », a-t-il précisé, le 21 septembre à la sortie du salon Tech&Bio dans la Drôme. Pour rappel, le fonds Avenir bio, géré par l'Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique (Agence Bio), finance des investissements dans le bio à travers des appels à projets annuels. Ce même Marc Fesneau en avait déjà augmenté le budget de cinq millions d'euros pour l'année 2023 (portant son total à 13 M€) en décembre 2022.

Cette nouvelle promesse de soutien à la filière s'accompagne de la décision de lui octroyer un « budget historique » de cinq millions d'euros par an pour en renforcer la communication. Et ce, en addition des trois millions d'euros déjà engagés en 2022. « Cette grande campagne de communication sera travaillée en lien avec tous les acteurs et visera à inverser la décroissance que connaît la demande en produits biologiques et à replacer l'agriculture biologique sur la trajectoire que nous nous sommes fixés d'ici à 2030 en matière de surfaces en agriculture biologique », a souligné le ministre, en écho à l'objectif de surface agricole utile (SAU) en bio fixé à 21 % en 2030 (pour environ 10 % en 2022). Cette aide prendra effet en 2024 et « sera reconduite en 2025 et en 2026 ». Une « très bonne nouvelle », pour Philippe Camburet, président de la Fédération nationale de l'agriculture biologique (Fnab).

Ces annonces s'articulent en parallèle du fonds d'urgence de 70 millions d'euros validé en août dernier et participent à l'engagement de l'État de cumuler à terme un soutien de 200 millions à la filière bio.

Réactions2 réactions à cet article

Tout ça en permettant le développement du "label" HVE...

Gary Radix | 25 septembre 2023 à 08h56 Signaler un contenu inapproprié

Très exactement, Gary Radix.
Cette main droite qui feint d'ignorer ce que fait la gauche est la signature d'un cynisme poussé à son paroxysme. En la matière, le ministère de l'agriculture dispose d'une solide expertise !

Pégase | 26 septembre 2023 à 09h03 Signaler un contenu inapproprié

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Leko, système d'écoute et de suivi de la biodiversité Birdz
VALORMAX BA : une gamme de matériels pour la valorisation de biomasse NOREMAT