Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Réemploi des emballages : Citeo annonce un investissement de 50 millions d'euros en 2023

Déchets  |    |  Philippe Collet
Réemploi des emballages : Citeo annonce un investissement de 50 millions d'euros en 2023

En 2023, Citeo investira 50 millions d'euros pour développer le réemploi sous différentes formes (préemballé, vrac, recharge). L'éco-organisme explique que, prolongé au cours du prochaine agrément (2024-2029), son investissement atteindra 400 millions d'euros sur sept ans. Citeo ouvrira les candidatures début mars. Pourront être soutenus les clients de Citeo et les acteurs de la restauration (ces derniers pouvant jouer un rôle de prescripteur). Citeo annonce aussi avoir élaboré une première gamme d'emballages réemployables en verre.

Ces annonces découlent de la mise en œuvre de la loi Antigaspillage pour une économie circulaire (Agec) par le biais du nouveau cahier des charges de la filière de responsabilité élargie des producteurs (REP) d'emballages ménagers. Celui-ci impose notamment aux éco-organismes de consacrer au moins 5 % des contributions qu'ils perçoivent au développement du réemploi et de la réutilisation. Objectif : veiller au respect de la trajectoire nationale permettant d'atteindre 10 % d'emballages réemployés en 2027 (décret d'avril 2022).

Trois axes d'intervention

Concrètement, en 2023, Citeo consacrera 46 millions d'euros au réemploi, et sa filiale Adelphe 4 millions d'euros supplémentaires. Il s'agit de « développer [le réemploi] à grande échelle, afin de s'assurer de la pertinence économique et environnementale de ce nouveau modèle », explique l'éco-organisme, qui estime que cela « pose de nombreuses questions car [il faut] revenir sur trente ans d'optimisation de l'emballage à usage unique ».

Cette enveloppe doit « accompagner et outiller [les clients de Citeo] pour mettre en œuvre des solutions pérennes autour de 3 axes ». Le premier est le développement de la connaissance pour répondre aux interrogations techniques, financières et opérationnelles des metteurs en marché. Autre axe d'intervention : lancer des appels à projets pour accélérer l'innovation et l'expérimentation des marques et distributeurs. Enfin, Citeo entend « contribuer à construire les modèles opérationnels et les filières de demain ». Pour l'instant, l'éco-organisme n'indique pas dans quelles proportions les 50 millions d'euros seront répartis.

Une gamme d'emballages en verre

Parallèlement, l'éco-organisme annonce avoir défini une première gamme standard d'emballages réemployables en verre pour les secteurs de la restauration, des produits frais et des boissons. Là aussi, il répond à une obligation de la loi Agec (attendue pour janvier 2022). « [Ces] premiers prototypes, qui doivent maintenant être développés avec les verriers pour être testés en conditions réelles et démontrer leur efficacité d'un point de vue opérationnel. » D'autres gammes, en inox et en plastique, sont en cours de développement.

« Ces emballages doivent répondre à plusieurs impératifs, explique Citeo : s'adapter aux lignes de production aujourd'hui utilisées avec des emballages à usage unique, permettre aux marques de s'exprimer et de se différencier via l'étiquetage, être suffisamment résistants pour éviter la casse, et être identifiables par les consommateurs, afin de faciliter ce mode de consommation. »

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

La fossilisation accélérée des déchets non-recyclables NEOLITHE
BioDECONDITIONNEUR™ de rebuts alimentaires emballés Paddle Depacker MAVITEC Green Energy