En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La baisse discrète du fonds chaleur irrite les promoteurs des réseaux de chaleur

Le fonds chaleur devait doubler, promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Il va finalement baisser. Amorce et le syndicat des réseaux de chaleur n'en reviennent pas et cherchent par tous les moyens à convaincre Bercy de changer la donne.

Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.92.92.168
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
La baisse discrète du fonds chaleur irrite les promoteurs des réseaux de chaleur
La dernière enquête annuelle du Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU) témoigne de la part gagnée par les énergies renouvelables et de récupération (ENR&R) dans l'alimentation des réseaux de chaleur et de froid. En 2016, le bouquet énergétique intègre 53% d'ENR&R contre 50% en 2015. Ces réseaux s'alimentent en premier lieu par la chaleur de récupération provenant des unités de valorisation énergétique (25%), la biomasse (21%) et la géothermie (4%)....

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 9? par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager