En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Charbon : un impact sanitaire au-delà des frontières

Plusieurs ONG ont rédigé un rapport qui établit les conséquences sanitaires de l'industrie du charbon en Europe. Il en ressort que la pollution affecte gravement les populations locales, mais aussi celles des pays voisins.

Risques  |    |  Mickaël CharpentierActu-Environnement.com
Charbon : un impact sanitaire au-delà des frontières

Les ONG WWF, Alliance pour la santé et l'environnement, Réseau action climat Europe et Sandbag ont publié un rapport qui chiffre l'impact sanitaire de la pollution de l'air due à l'industrie du charbon en Europe. Ce rapport met en exergue la dispersion de la pollution à travers les pays européens, provoquant ainsi des maladies et des décès bien au-delà du seul pays émetteur.

 
Comment l'impact sanitaire du charbon a-t-il été évalué ? Pour évaluer la dispersion des polluants issus de la combustion du charbon, les rapporteurs se sont basés sur les émissions de SO2, NOx et de particules fines primaires fournies pour chaque centrale à charbon, en 2013. A l'aide d'un modèle de dispersion atmosphérique et de l'historique des données météorologiques, tels que le vent et sa direction, l'humidité et les précipitations, ils ont simulé le trajet des polluants à travers l'Europe. Puis ils ont confronté ces données à celles sur la densité de population et les conséquences sur la santé de différents niveaux de pollution. D'où leur évaluation sur le nombre de morts prématurés pour l'année 2013. La notion de "mort prématurée" est un "outil statistique basé sur des études épidémiologiques à grande échelle qui ont mis en évidence des corrélations entre le nombre de morts (de toutes causes, dont les crises cardiaques et les cancers de poumon) et la pollution de l'air", explique le rapport des ONG.
 
Les auteurs estiment ainsi que les centrales à charbon de l'Union européenne (UE) ont été responsables de près de 23.000 décès prématurés en 2013, contre 26.000 morts sur les routes la même année. L'industrie du charbon aurait aussi provoqué près de 12.000 nouveaux cas de bronchite chronique et 21.000 admissions en hôpital. D'où une évaluation financière de l'impact sanitaire de l'industrie du charbon en Europe qui s'élèverait à plus de 62 milliards d'euros, selon le rapport.

1.200 morts prématurés en France

A l'inverse du CO2 qui affecte le climat dans sa globalité, les polluants issus de la combustion du charbon ont un impact plus localisé. Mais ils traversent les frontières des pays où ils sont émis, provoquant des morts dans les pays voisins, pointe le rapport.

Ainsi, les centrales à charbon allemandes et polonaises causent à elles seules la mort prématurée de plus de 7.000 personnes en dehors de leur territoire. Et le pays qui souffre le plus de l'impact de la pollution au charbon venant de ses voisins européens est la France, avec 1.200 décès prématurés en 2013.

"Les décès prématurés ont résulté de l'action de trois principaux polluants – les particules fines, l'ozone troposphérique et le dioxyde d'azote – sur le système cardiovasculaire ou respiratoire". Et le rapport de préciser : "Près de 83% des morts prématurés – environ 19.000 au total – ont été causés par des particules fines de type PM 2,5".

Appel à la fermeture des centrales à charbon

Le rapport estime que plus de la moitié des décès prématurés dus au charbon peuvent être attribués à seulement 30 centrales, désignées comme les "30 Toxiques". Et les auteurs d'en appeler à les fermer en priorité.

Mais, au-delà des centrales les plus polluantes, "une sortie complète du charbon devrait être un des objectifs déclarés de l'UE, en tant qu'étape clé dans la transition énergétique vers 100% de renouvelables", poursuit le rapport. "La fermeture des centrales à charbon, associée à un soutien aux régions minières concernées par la transition du charbon au renouvelable, soulagerait les pays européens d'un lourd fardeau sanitaire. Et elle représente la seule chance d'éviter les pires conséquences du changement climatique".

   
La pollution due au charbon tue au-delà des frontières © WWF/HEAL/CAN Europe/Sandbag
 
   
Face à ce constat, les rapporteurs déplorent que des Etats comme la Pologne, l'Allemagne ou la Tchéquie "soutiennent encore financièrement la filière du charbon".

Pour favoriser la sortie du charbon, le rapport préconise une réforme structurelle du système des marchés d'émissions pour "fixer un prix significatif aux émissions de carbone. Cela devrait s'accompagner d'un Standard de performance d'émissions [réglementation limitant les émissions par kWh produit ou par année, ndlr] pour le CO2 des centrales de production d'électricité afin de fournir un signal d'investissement clair vers la décarbonation du secteur électrique", poursuit le rapport.

Fin 2015, 280 centrales à charbon fonctionnaient au sein de l'UE, fournissant près de 24% de son électricité. A ce jour, 16% des centrales à charbon aujourd'hui opérationnelles ont annoncé une fermeture programmée entre 2016 et 2020.

Ce rapport intervient quelques semaines après la publication d'une étude de l'Institut de Veille Sanitaire (INVS) estimant la pollution de l'air responsable d'une baisse de deux ans de l'espérance de vie des Français.

Réactions1 réaction à cet article

 

C'est la confirmation d'une étude confiée par GreenPeace à l'université de Stuttgart qui avait travaillé sur les données 2010.
Les ordres de grandeur de victimes sont similaires.
Et pourtant, et pourtant ...
- on continue à faire référence à l'Allemagne en matière d'écologie et surtout d'énergie
- on continue à avoir peur du nucléaire civil qui depuis les années 60 totalise au niveau mondial une dizaine de milliers de victimes quand sur la même période le charbon rien qu'en Europe de l'Ouest aura fait plus d'un million de victimes.

VD69 | 06 juillet 2016 à 19h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…