Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Projet Cigéo : le recours en appel des associations échoue

Risques  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Les associations Réseau "Sortir du nucléaire", Asodedra, Bure Stop 55, Cedra 52, les Habitants vigilants de Gondrecourt et Mirabel-Lorraine Nature Environnement (FNE) n'auront pas eu gain de cause face à l'Andra concernant leur suspicion de dissimulation du potentiel géothermique de la zone de Bure (55). Cette zone doit accueillir le centre d'enfouissement de déchets radioactifs Cigéo. Ce jeudi 23 mars, la cour d'appel de Versailles a en effet refusé d'en prendre acte.

En 2013, le cabinet suisse expert en géothermie Géowatt avait estimé que "les ressources géothermiques au Trias dans la région de Bure peuvent être exploitées de manière économique". Les associations avaient alors saisies la justice estimant que l'Andra a failli dans sa mission d'information du public en sous-estimant voire en dissimulant ce potentiel. En mars 2015, le Tribunal de grande instance de Nanterre les avait déboutées considérant qu'elles n'avaient pas intérêt à agir. C'était en effet aux ministères de l'Ecologie et celui de la Recherche d'engager ces démarches.

Les associations envisagent désormais de saisir la cour de cassation. "Ce refus est plus que décevant, mais l'existence du potentiel géothermique de la zone prévue pour Cigeo demeure et doit être pris en compte", estime FNE.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Varioform DENSORB : les absorbants multi-format de Denios DENIOS