En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La collecte sélective des sapins après Noël, c'est bien… A cheval c'est encore mieux !

En 2011, la commune de Saint-Prix était une des premières communes à expérimenter ce moyen de collecte peu banal et pourtant cohérent. La preuve, sept ans plus tard, cette collecte est toujours proposée par la commune. Rediffusion du reportage vidéo tourné à cette époque.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com

Plus de 6 millions de sapins sont vendus chaque année en France à l'occasion des fêtes de Noël dont environ 80% sont naturels (par opposition aux sapins synthétiques et normalement réutilisables chaque année). Dans ce contexte, qu'il s'agisse de tenter de réduire les quantités de déchets incinérés ou de limiter l'encombrement des voies publics, les collectivités s'organisent soit par des opérations de dépôt à des points de collecte définis, soit par la mise en place d'un ramassage en porte à porte (PAP).

Exhaustive, la collecte sélective n'en demeure pas moins contraignante et coûteuse. Et c'est sans compter la consommation de carburant des bennes à ordures (BOM) dépêchées pour arpenter les rues à la recherche des sapins abandonnés.

Ainsi, la collecte hippomobile est une solution intéressante pour la commune de Saint-Prix (Val d'Oise), adaptée à ses zones pavillonnaires et aussi à la quantité de sapins collectés. Un cheval de trait peut tracter des bennes contenant plusieurs centaines de sapins, toutefois attention aux rues trop pentues… Une démarche écologique qui fait sens pour un certain nombre d'élus car Saint-Prix n'est plus seule, Annecy (Haute-Savoie), Aurillac (Corrèze), Bourbourg (Nord), Pont-Sainte-Marie (Aube), Bourg-en-Bresse (Ain), Baud (Morbihan) et d'autres communes ont suivi le pas.

Réactions1 réaction à cet article

 

Et toutes les paillettes, restes de guirlandes, les bouts de plastiques et de métal se retrouvent dans la nature. Un sapin de Noël après Noël contient généralement trop de particules indésirables.

Yec'hed mat | 15 janvier 2018 à 18h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…